Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoUn contenu à tonalité positive augmente de +93% l’agrément d’une publicité d’après une étude d’IAS aux USA

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

18/11/2020

Un contenu à tonalité positive augmente de +93% l’agrément d’une publicité d’après une étude d’IAS aux USA

70% des consommateurs trouvent qu'il est important que les publicités qu’ils voient soient pertinentes par rapport au contenu qu’ils consultent et 74% souhaitent voir des publicités qui correspondent au contenu qu’ils consultent, selon une étude signée Integral Ad Science sur «La puissance du contexte - Comment le contexte et sa tonalité influencent la perception du consommateur».
Cette étude a été menée en août 2020 auprès de 1156 internautes américains.
Par ailleurs, 72% des consommateurs déclarent que leur perception d’une publicité est influencée par le contenu de la page au sein de laquelle la publicité est diffusée. Lorsqu’ils lisent un article de divertissement, 79% veulent voir une publicité pour un divertissement. Pour un article d’investissement, 78% veulent une publicité de services financiers. Pour un article sur un restaurant, 76% veulent une publicité de restaurant. Pour un article shopping, 72% veulent une publicité retail et pour un article automobile, 65% veulent une publicité automobile. L’étude souligne que 60% des consommateurs mémorisent plus facilement une publicité diffusée dans un contenu dont le thème est lié à la publicité.
Il ressort aussi de l’étude que, pour 72% des consommateurs, la tonalité du contenu qu’ils consultent influence leur perception de la publicité et de la marque présente sur la page. Lorsqu'on leur présente des exemples de publicités et de contenus, les consommateurs se montrent plus réceptifs aux contenus ayant une tonalité positive ou neutre (+80%) et sont plus favorables aux marques associées à des contenus positifs ou neutres (+93%). A l’inverse, la diffusion d’une publicité près d’un contenu à tonalité négative a un impact négatif sur tous les indicateurs, notamment un agrément moindre de la marque (-39%) et une moindre réceptivité à la publicité (-30%).
Partager