Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoUn arrêt de communication de 6 mois peut entraîner une baisse de notoriété de -39% d’après Kantar

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

26/03/2020

Un arrêt de communication de 6 mois peut entraîner une baisse de notoriété de -39% d’après Kantar

Les consommateurs n'attendent pas que les marques cessent de faire de la publicité d’après une étude mondiale de Kantar menée auprès de 25 000 consommateurs dans le contexte de pandémie.
Le public attend des marques qu'elles apportent une contribution positive à la société : «Parler de l'utilité de la marque dans la nouvelle vie quotidienne» : 77% ; «informer sur ses efforts pour faire face à la situation» : 75% ;  «adopter un ton rassurant» : 70%.
Kantar estime qu'une absence de six mois en télévision entraînerait une réduction de 39% de la notoriété totale de marque liée à la communication, ce qui pourrait retarder la reprise dans un monde post-pandémique. 
Selon l’étude, la consommation des médias augmente dans tous les canaux de communication à domicile. Dans les dernières phases de la pandémie, la navigation sur le web augmente de 70%, suivie par la télévision (traditionnelle) qui augmente de 63% et l'engagement dans les médias sociaux qui augmente de 61% par rapport aux taux d'utilisation observés habituellement.
À tous les stades de la pandémie, Whatsapp est l'application de médias sociaux dont l'utilisation a le plus progressé (+40%).
Les chaînes d'information nationales traditionnelles (radio, télévision et journaux) sont considérées comme la source d'information la plus fiable, 52% des personnes les identifiant comme une source «digne de confiance». Les sites web des agences gouvernementales ne sont considérés comme dignes de confiance que par 48% des personnes. Les plateformes de médias sociaux ne sont considérées que par 11% des individus comme une source d'information digne de confiance.
Partager