Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoUM publie «La socialisation des marques», cinquième vague de son étude internationale sur les médias sociaux

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

18/10/2010

UM publie «La socialisation des marques», cinquième vague de son étude internationale sur les médias sociaux

L'agence média UM (groupe Mediabrands) a présenté, le 14 octobre à Londres, les principaux enseignements de «Social media tracker - Wave.5». Menée en juillet 2010, c'est la cinquième vague annuelle de cette étude internationale sur les médias sociaux, lancée en 2006. Elle couvre 53 pays, soit 85% de la population internaute mondiale.
Selon l'étude, les jeunes utilisent ces plateformes comme un lieu unique pour interagir avec leurs pairs : «De la messagerie instantanée au partage d'images et d'informations, tout s'effectue dans un seul espace. Il est par conséquent bien plus intéressant pour les marques  d'aller se manifester dans ces espaces, les communautés de médias sociaux rapportent souvent bien plus aux marques que les sites web traditionnels».
Parmi les internautes qui rejoignent une communauté de marque, 71% pourraient être «plus amenés à acheter cette marque», 66 % se sentent «plus fidèles à la marque», et 63% ont «invité d'autres personnes à les rejoindre».
Au sein de l'Europe, la proportion de personnes appartenant à des réseaux sociaux au Royaume-Uni, en France, Italie et Espagne atteint la barre des 50%. Ce chiffre descend à 38% en Allemagne, plus résistante aux médias sociaux. Seuls 33% des utilisateurs de réseaux sociaux allemands disent éprouver le besoin de «se sentir appartenir à une communauté de pensée». A l'inverse, 55% des Russes utilisateurs de réseaux expriment ce désir, ce qui explique que ce pays présente l'un des plus forts taux de pénétration pour l'utilisation des réseaux sociaux en Europe (79%).

Partager