Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoTrust barometer : gouvernement, ONG et entreprises font rebondir la confiance en France. Les médias traditionnels surnagent quand les médias sociaux inspirent toujours plus de défiance d’après Edelman

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

18/02/2022

Trust barometer : gouvernement, ONG et entreprises font rebondir la confiance en France. Les médias traditionnels surnagent quand les médias sociaux inspirent toujours plus de défiance d’après Edelman

Dans les pays occidentaux, le sentiment de défiance est toujours prégnant d’après la 22ème édition du baromètre annuel d’Edelman. En un an, la majorité des pays occidentaux a vu son indice de confiance se dégrader fortement, à l’exception de la France qui reste pour autant parmi les pays où la confiance est la moins forte mais qui passe devant l’Allemagne par exemple.
Si la confiance envers les ONG progresse en France (+3pts), proche du niveau des 27 pays mesurés, la France accentue ses différences sur les organisations. La progression des ONG ne va pas à l’encontre de la confiance envers les pouvoirs publics à +3pts (-1pt au niveau mondial) pour lesquels le niveau de confiance s’élève à plus de 50%, largement porté par une percée de la confiance à l’endroit du gouvernement depuis le début de la crise sanitaire (+18 points).
Les médias conservent un niveau de défiance toujours très élevé avec seulement 38% de confiance, soit +1pt vs 2020. Dans le monde, l’évolution est de -1pt. La sphère Entreprise progresse en France de +3pts quand elle est stable au niveau international.
Pour rétablir le cercle de la confiance, les Français croient en l’expertise et à la proximité. Les acteurs qui bénéficient d’un fort capital confiance sont les scientifiques (67%) et les collègues (64%), arrivant en tête, viennent ensuite les dirigeants politiques (43%) et les PDG des autres entreprises (35%). Les journalistes, quant à eux, figurent toujours en queue de peloton avec un pourcentage de confiance très faible (32%). Toutefois, les Français ont tendance à davantage faire confiance aux médias traditionnels (52%, soit + 9 points par rapport à 2021). Suivent les moteurs de recherche (49%) et les médias de marques (35%). Les réseaux sociaux  enregistrent le niveau le plus bas sur les 10 dernières années avec 19%. La France étant le pays où l’on leur fait le moins confiance.
Les attentes sont grandes concernant les entreprises et les Français désirent les voir s’engager davantage sur les sujets sociétaux tels que le changement climatique (56%), la formation et la requalification de la main d’œuvre (49%) ou encore les inégalités économiques (46%).
En cela, les PDG ont un rôle à jouer pour incarner et porter ces sujets : 72% des Français affirment que les PDG doivent être personnellement visibles dans le dialogue social engagé par les entreprises. Une mission essentielle puisque l’employeur reste la valeur refuge de la confiance (67%), d’autant plus qu’il est perçu comme la première source d’information crédible (64%), devançant le gouvernement (58%) et les médias (56%).
Établi à partir de données récoltées en novembre 2021 auprès de 36 000 répondants à travers 28 pays, le baromètre annuel d’Edelman livre des clés de lecture de la confiance des populations à l’égard de 4 institutions : gouvernement, entreprises, médias et ONG.
Partager