Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoTNS Sofres et PQR66 décryptent les tendances des Français au sein des Nouveaux Territoires

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

27/03/2013

TNS Sofres et PQR66 décryptent les tendances des Français au sein des Nouveaux Territoires

En 2012, TNS Sofres et PQR66 s’étaient réunis afin de proposer «Françaises, Français, etc.», un ouvrage sur les grandes tendances sociétales et de consommation à l’œuvre dans la société française (voir archive). En 2013, les deux partenaires réitèrent avec «Françaises, Français, etc.» consacré cette fois aux Nouveaux Territoires. Ceux-ci, explique l’étude, sont «devenus des clés d’interprétation indispensables des comportements, des attitudes, des perceptions, et bien sûr de la consommation des Français» que les marques et les publicitaires devront prendre en compte. L’ouvrage de 89 pages se présente en 6 parties.
- Recomposition : la carte et le(s) territoire(s). A l’heure de la périurbanisation, est-ce la fin de la cible «Urbains» ? Aujourd’hui 40% de la population française habitent des communes de -5 000 habitants. Le renouveau des campagnes est à l’œuvre puisque 54% des déménagements se font de la ville vers la campagne. Ces arrivées massives «créent la recherche impérieuse d’intégration, de sociabilité».
- Inclusion : le territoire français, global et identitaire. La notion d’identité fait un retour en force. Les villes et les régions s’installent dans la compétition d’image afin de notamment créer de l’engagement, de la fierté et de l’attractivité. Il faut être à la fois local ET mondial.
- Connexion(s) : mobilité, ubiquité. Avec le boom des déplacements et des transports, le temps n’est plus à perdre, mais à utiliser. C’est un temps à optimiser. La voiture demeure le moyen de transport le plus utilisé (80% des déplacements intérieurs des Français), mais c’est un mode qui devient de plus en plus collectif. Dans ce contexte, le drive se développe : acheter en ligne, retirer en point de vente, et revenir pour les services.
- Hybridation : le vert dans tous ses états. La ville est dans le pré : la campagne adopte une «urbanité rurale» sous l’influence d’«urbains dé-centrés». On assiste au désenclavement des territoires, culturellement et économiquement. En ville, le monde vert est présent également (façades, trottoirs, toits, balcons, jardins partagés…).
- Augmentation : les territoires superposés. Un besoin de toujours plus d’information locale (géolocalisation, réalité augmentée, information adaptée…). Le mobile se propose comme un complément à toute information. L’information devient plus participative et transmédia.
- Personnalisation : l’irruption de l’individu dans le territoire. La défense et l’appropriation du cadre de vie (street art, actions de voisinage…) est au centre des attentions. Le citoyen participe à la définition des projets. Le niveau local est de plus en plus le niveau approprié, donc adapté, à l’intérêt des citoyens et des consommateurs.

Partager