Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoL’année 2010 est stratégique pour le placement de produit

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

1/02/2010

L’année 2010 est stratégique pour le placement de produit

100%media : Quels sont les principaux enjeux du placement de produit en 2010 ?

Grégory Bollack : Tout d’abord nous devons nous efforcer de pérenniser l’activité du placement de produit dans les films cinématographiques en continuant d’apporter des solutions aux metteurs en scène via des partenariats avec des marques qui leur permettent de réaliser leur film tel qu’il est décrit dans le scénario.
Mais le principal enjeu du placement de produit en 2010 va se jouer avec l’ouverture de cette activité à la télévision dès le mois de janvier. Ce mode de diffusion permettra de structurer ce marché grâce à des audiences assurées et par la réactivité entre la proposition d’un projet à une marque et sa diffusion sur la chaine. En effet, au cinéma le délai peut être d’un an entre la signature d’un contrat et la projection du film en salle, alors qu’avec la TV il ne faudra que quelques mois pour voir ses produits à l’écran.
Néanmoins, il est impossible de se prononcer de manière plus précise sur cette ouverture à la TV tant que le CSA n’aura pas communiquer ses directives. Au plus tard le 19 décembre 2009.

Qui sont les types clients pressentis : des agences ou des annonceurs en direct ?

Les agences de placement de produits au cinéma ont un double rôle :
-    Régie publicitaire pour les producteurs.
-    Agence média et de conseil en communication pour les marques.
Dans ce cadre, la majorité des clients sont les annonceurs en direct, ce qui ne veut pas dire que certains consultent leur agence mandatée pour recommandation sur notre proposition, mais c’est bien avec l’annonceur en direct que les contrats sont signés.
 

Pensez-vous que le marché soit suffisamment informé sur votre activité ?

A ce jour non, il s’agit encore d’un micro marché en France. Mais avec l’ouverture à la télévision et grâce aux médias qui parlent de cette actualité, les marques sont de plus en plus sensibles à ce mode de communication : pouvoir s’insérer directement dans un programme en associant ses produits à des personnalités prescripteurs auprès d’un large public détendu.
L’année 2010 est donc une année stratégique pour cette activité et devrait ouvrir un bel avenir si elle se structure. Tout dépendra des recommandations du CSA sur la manière de travailler le placement de produit à la TV, de la position des agences médias et des régies publicitaires des chaînes diffuseurs.
Certains producteurs indépendants ayant, quant à eux, déjà fait part de leur intérêt pour le placement de produits afin de les aider à produire des programmes de meilleure qualité pour un coût de production identique, voir moindre.

Grégory Bollack, Dirigeant de la société Mustang

Partager