Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoThink Forward 2021 : We Are Social décrypte les six prochaines tendances sociales

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

6/11/2020

Think Forward 2021 : We Are Social décrypte les six prochaines tendances sociales

We Are Social dévoile Think Forward 2021, la dernière édition de son rapport annuel sur les tendances sociales, co-rédigé entre les différentes agences We Are Social dans le monde. Il analyse les six tendances clés qui devraient façonner les médias sociaux au cours des 12 prochains mois.
La première tendance porte sur la «simple life», en réaction à une année 2020 stressante. Chacun réévalue ce qui est important dans sa vie, avec le désir d'accorder plus d'attention aux plaisirs simples. Sur les réseaux sociaux, We Are Social a repéré une augmentation des communautés «Jardinage» sur TikTok et le mouvement des cottagecore (une esthétique née sur Tumblr et définie par des femmes qui valorisent des activités traditionnelles). Les comportements changent aussi avec des gens qui s'engagent davantage auprès de leurs communautés locales via le digital (groupes Whatsapp) ; ils s'évadent vers des réalités virtuelles simplifiées (Animal Crossing) ; ils suivent des influenceurs qui prônent un style de vie simple... Les marques peuvent avoir un impact culturel en s'appuyant sur cette célébration des choses simples.
La deuxième tendance porte sur le nouvel activisme. Les communautés mondiales ont réalisé que le pouvoir qu'elles détenaient en ligne pouvait se traduire par un changement dans la vraie vie. Les voix se sont élevées sur les plateformes sociales pour avoir un impact dans le monde physique, dans le but d'éduquer et de mobiliser. Sur le web social a été repéré l’explosion d’un TikTok plus politique (contre Donald Trump ou pour défendre le mouvement #BlackLivesMatter), Instagram et le compte antiracismdaily. Les marques doivent contribuer à éduquer la population sur ces questions, pour devenir un catalyseur de changement et s’éduquer elles-mêmes.
Troisième tendance : l’intimité dans le feed.  L'idée que les réseaux sociaux auraient un impact négatif sur nos relations hors ligne est en train de disparaître. Si certains outils et fonctionnalités sont déjà à priori tombés dans l'oubli (adieu HouseParty ?), d'autres pourraient résister à l'épreuve du temps. Sans oublier que des internautes utilisent des avatars pour personnaliser les interactions en ligne (memojis d'Apple, avatars avec Facebook Horizon) et utilisent de plus en plus les formats audio pour communiquer avec plus de nuances. Le rapport a repéré sur le web social que Facebook a mis à jour sa suite de réactions avec l'emoji «care» pour faciliter des interactions en ligne plus intimes et l'application de rencontres Bumble a introduit avec succès une fonction de chat vidéo. Et les marques pourraient humaniser davantage leurs services numériques, générer un sentiment d'exclusivité en parlant à leurs consommateurs via des formats plus individualisés.
Le quatrième item porte sur des idoles responsables. Les internautes recherchent des influenceurs en qui ils ont confiance pour démystifier des questions complexes. Ils suivent des experts respectés pour un plus libre accès à la connaissance. Ils s'attendent à ce que les personnalités influentes utilisent leurs plateformes pour des questions importantes, pour le bien de la société. L’agence a retrouvé sur les réseaux sociaux qu’à Singapour, quelqu'un a lancé un site d'évaluation des influenceurs, que les professionnels de la santé démocratisent l'information et leur savoir à la portée de tous, tandis que des spécialistes de domaines de niche gagnent en popularité en luttant contre la désinformation. Dans ce contexte, les marques peuvent faire appel à des experts pour aborder les questions importantes, à l’image de Fortnite qui a organisé une série d'événements en invitant des intervenants à discuter du racisme avec les autorités.
En cinquième place se trouvent les nouvelles aspérités pour les plateformes sociales. Répondant à ces nouveaux besoins de contenus, les internautes ont évolué dans leur façon de s'engager avec les plateformes sociales, en les réorientant vers de nouveaux objectifs et en élargissant leur rôle déjà prépondérant dans la vie quotidienne. Ainsi, sur le web social ont été repérés des jeux comme Fortnite et Animal Crossing qui se sont transformés en plateformes sociales (Fortnite a introduit un mode pour échanger et se promener dans le jeu au lieu de se battre) tandis que Twitch a lancé Watch Parties permettant aux streamers de regarder des films avec leurs fans. Les marques devraient réévaluer leurs idées préconçues quant aux formats les plus efficaces sur chaque plateforme. Les marques peuvent aussi envisager de passer à de nouvelles plateformes.
Dernière tendance : une créativité en open-source. Les grandes plateformes sociales sont de plus en plus des espaces permettant aux gens de co-créer du contenu. D’ailleurs, Charli XCX a collaboré avec ses fans via Zoom pour écrire son dernier album, et sur TikTok, Dua Lipa recherche un talent créatif pour son prochain clip vidéo. Les marques pourraient favoriser la créativité, chercher des moyens de stimuler l'imagination de leur public. Elles doivent utiliser les commentaires et la gestion de la communauté pour inspirer le contenu. Dans ce contexte, toute personne qui s'intéresse au contenu d'une marque pourrait potentiellement inspirer le contenu futur.
 
Partager