Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoTendances contenus TV dans le monde : la diffusion à la carte change la donne de mesure du succès des programmes

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

18/01/2019

Tendances contenus TV dans le monde : la diffusion à la carte change la donne de mesure du succès des programmes

En 2018, plus de 10 000 nouveaux programmes ont été détectés sur le périmètre couvert par l’outil de veille NoTa d’Eurodata TV Worldwide. Les drames sont le genre le plus populaire : ils représentent un tiers des lancements de fictions en 2018. En ce qui concerne les divertissements, les émissions de télé-réalité sont toujours aussi populaires, avec une tendance qui émerge : l’enfermement des candidats.
Les pure players lancent de plus en plus de nouvelles créations originales. Par exemple, Netflix, Amazon et Facebook Watch ont multiplié par 2,2 leur nombre entre 2017 et 2018.
Certains programmes diffusés par les chaînes sont vendus aux pure players pour une diffusion ultérieure sur leur territoire.
Parfois, la plateforme achète l’exclusivité des droits de diffusion dans le monde, d’autres fois, les deux acteurs co-produisent la création mais ce type de partenariat « win-win » reste minoritaire.
En 2018, si le live et le téléviseur restent rois, les contenus TV se consomment aussi à la carte à l’image de la série britannique Killing Eve, diffusée sur la BBC et intégralement disponible sur la plateforme de la chaîne dès le jour de diffusion du premier épisode.
Au Royaume-Uni, les chiffres officiels du marché (audience à J+7 sur téléviseur) montre une lente érosion de l’audience épisode par épisode. Mais, lorsqu’on additionne l’audience prédiffusion, l’audience du replay à M+1 et l’audience des écrans internet, le programme gagne des téléspectateurs au fil des épisodes.
 
Partager