Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoSolde naturel au plus bas, baisse de la fécondité, espérance de vie... l’Insee fait le bilan démographique de la France en 2018

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

16/01/2019

Solde naturel au plus bas, baisse de la fécondité, espérance de vie... l’Insee fait le bilan démographique de la France en 2018

A l’occasion du lancement de son enquête du recensement de la population pour l’année 2019, l’Institut national des statistiques et des études économiques (Insee) publie le bilan démographique 2018. Au 1er janvier 2019, la France compte près de 67 millions d’habitants. Au cours de l’année 2018, la population a augmenté de 0,30%.
Comme les années précédentes, cette progression est principalement due au solde naturel (+ 144 000 personnes), différence entre les nombres de naissances et de décès, bien que ce solde soit historiquement bas.
En 2018, 758 000 bébés sont nés en France, soit 12 000 de moins qu’en 2017. Il s’agit de la quatrième année consécutive de baisse. L’indicateur conjoncturel de fécondité s’établit à 1,87 enfant par femme en 2018. Il recule depuis quatre ans, mais la baisse ralentit. Il retrouve son niveau de 2002. La France reste encore en 2016 le pays le plus fécond de l’Union européenne.
En 2018, le nombre de décès s’établit à 614 000, soit 8 000 de plus qu’en 2017. L’espérance de vie à la naissance s’établit à 85,3 ans pour les femmes et 79,4 ans pour les hommes. La France est l’un des pays européens où les femmes vivent le plus longtemps, alors qu’elle n’est qu’en neuvième position pour les hommes.
En 2018, 235 000 mariages ont été célébrés, dont 6 000 entre personnes de même sexe. En 2017, pour la sixième année consécutive, le nombre de Pacs a augmenté pour atteindre 194 000.
Partager