Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoRoch-Olivier Maistre va succéder à Olivier Schrameck à la présidence du CSA

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

21/01/2019

Roch-Olivier Maistre va succéder à Olivier Schrameck à la présidence du CSA

Le président Emmanuel Macron propose Roch-Olivier Maistre, un haut fonctionnaire et magistrat à la Cour des comptes, pour diriger le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), a annoncé vendredi l'Elysée.
M. Maistre, 63 ans, remplacera à ce poste Olivier Schrameck, dont le mandat s'achève mercredi.
Les commissions des Affaires culturelles de l'Assemblée et du Sénat doivent encore se prononcer sur ce choix, conformément aux statuts du CSA. La nomination de M. Maistre devra être approuvée par ces commissions à la majorité des trois cinquièmes.
Roch-Olivier Maistre est magistrat à la Cour des Comptes où il occupe depuis mai 2018 les fonctions de président de chambre et rapporteur général.
Il a démarré sa carrière en 1982 comme chef du bureau du théâtre à la Direction des affaires culturelles de la ville de Paris. Il a également été conseiller au ministère de la Culture, a dirigé la Comédie-Française (de 1993 à 1995) et a présidé le Conseil national du théâtre de 1996 à 2000.
Il a ensuite été conseiller pour l'éducation et la culture à l'Elysée, à l'époque de Jacques Chirac, au début du millénaire, avant d'intégrer en 2005 la Cour des comptes comme conseiller maître. Il a gravi les échelons au sein de cette instance, où il a été nommé l'an dernier président de chambre et rapporteur général.
En plus de ses fonctions à la Cour des comptes, Roch-Olivier Maistre a continué de s'occuper de dossiers culturels et médiatiques : il a notamment été Médiateur du cinéma de 2006 à 2011, et a effectué plusieurs missions, en particulier sur les aides à la presse et sur le projet de création d'un Centre national de la musique.
Créé il y a 30 ans, le Conseil supérieur de l'audiovisuel est le régulateur de la télévision et de la radio, et exerce de multiples attributions, qui vont de la protection du jeune public à la nomination des patrons des entreprises de l'audiovisuel public (France Télévisions, Radio France...).
Le collège du CSA comprend sept membres, dont un président nommé par le chef de l'Etat. Les autres membres sont désignés par les dirigeants de l'Assemblée nationale et du Sénat.
(Avec AFP).

 

Partager