Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoResponsabilité et e-commerce alimentaire en forte progression dans la consommation des Français d’après GfK

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

23/11/2020

Responsabilité et e-commerce alimentaire en forte progression dans la consommation des Français d’après GfK

58% des Français souhaitent réduire leurs dépenses d’après la dernière étude GfK Consumer Pulse Covid-19, soit pour faire face à des imprévus, soit pour s’engager dans une consommation plus responsable.
Parmi les Français ayant l’intention d’acheter des jouets, 50% d’entre eux le feront avant fin d’année contre 11% d’abandon du projet. Idem pour la mode, autre cadeau phare des fêtes : 74% des Français comptaient en offrir, près d’1 consommateur sur 2 le fera pour Noël et seuls 10% y renoncent. A contrario, les projets d’achat de TV, de voitures, de 2 roues ou de mobilier sont largement reportés ou annulés. 50% des consommateurs disent attendre de voir comment évolue la situation avant d’effectuer leurs achats de Noël, que ce soit pour l’équipement de la maison comme les jouets et produits de luxe. Cette proportion est encore plus forte sur les cibles d’acheteurs High-Tech et petit électroménager. Concernant la consommation responsable, «les consommateurs privilégient la notion de bon rapport qualité/prix à 68% très loin devant les prix bas, pour leurs achats de nourriture comme d’équipement (32% et 33%). Dans l’univers alimentaire, les critères de choix responsables ont pris une importance très forte : l’impact environnemental positif (bio, équitable, éco-conception) influence la décision d’achat à 55% comme l’origine locale des produits à 35% et ce avant la marque (32%) et le prix.», précise Nathalie Bollé, Directrice Consumer Intelligence GfK. Autre tendance, la bascule vers le e-commerce sur les produits de grande consommation : 34% des Français réaliseront plus leurs courses alimentaires online qu’avant la crise, 26% pour les produits d’Hygiène-Beauté. Au final, Internet devient un circuit principal d’achat de produits alimentaires pour 19% des Français contre seulement 1 sur 10 avant la crise. Base : 500 interviews en novembre 2020.
 
Partager