Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoRecrutements, promotion, pagination... Claude Perdriel investit fortement sur le papier pour Challenges

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

17/01/2019

Recrutements, promotion, pagination... Claude Perdriel investit fortement sur le papier pour Challenges

Quelques mois après l’annonce du projet AEX (Augmented Editorial Experience) développé avec Renault, détenteur de 40% des parts du groupe Challenges (voir archive), le groupe se penche sur le support de base de l’hebdomadaire économique du groupe Challenges, le papier, en lui attribuant un plan de relance ambitieux.
«Je crois au papier car plus personne ne pourra gagner de l’argent dans la mesure où les GAFA nous piquent 80% des recettes publicitaires» a déclaré le fondateur et actionnaire principal de groupe Challenges (Challenges, Historia, L’Histoire, Sciences & Avenir, La Recherche) Claude Perdriel, âgé aujourd’hui de 92 ans.
Il a annoncé un vaste plan d’investissement visant à relancer la diffusion papier de l’hebdomadaire Challenges en s’articulant sur une augmentation de la pagination, l’embauche de 5 journalistes et «un travail avec les marchands de journaux» pour booster la vente au numéro. Sur le plan éditorial, le magazine économique découpera sa couverture en deux unes afin de mettre en avant deux grands dossiers et enquêtes. «Cela augmentera les chances d’être acheté en kiosque» a justifié Claude Perdriel. Par ailleurs, la pagination va être augmentée de 10%. Il a fixé un objectif d’une augmentation de 30 à 40% des ventes au numéro dans les six mois à venir, passant de 8 000 exemplaires par semaine à 11 000 exemplaires, selon les projections annoncées. Alors que le magazine ne dispose que de 10 000 abonnés digitaux.
Un budget promotion de 1,2 millions d’euros va être débloqué, couvrant essentiellement l’affichage dans les points de vente et des campagnes de publicité à la radio. Le fondateur du magazine a prévenu que le groupe perdrait de l’argent pour lancer cette opération. «Légèrement au dessus de 2 millions d’euros avec un plan d’équilibre pour 2021». Pour accompagner financièrement cette stratégie, une augmentation du capital de 5 millions d’euros a été votée par les actionnaires. Le groupe Renault va porter sa participation de 40 à 45%, le reste du capital majoritaire restant à Claude Perdriel. L’opération, actée en décembre, sera réalisée en avril prochain. Concernant les déboires du PDG du constructeur automobile Carlos Ghosn avec la justice japonaise, «cela ne va rien changer» a prévenu Claude Perdriel.
Challenges est en régie publicitaire chez MediaObs.
Diffusion France Payée ACPM 2017-2018 : 202 025 exemplaires (-2,42%) vs période précédente.
Partager