Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoRadio FG et Ouï FM demandent à Médiamétrie de modifier le recueil de ses données dans la mesure d'audience radio en privilégiant les interviews via téléphones mobiles

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

26/01/2011

Radio FG et Ouï FM demandent à Médiamétrie de modifier le recueil de ses données dans la mesure d'audience radio en privilégiant les interviews via téléphones mobiles

Le site du Figaro met en ligne une lettre ouverte que les dirigeants de ces deux stations de radio ont adressé à M. Bruno Chetaille, président de Médiamétrie. Dans cette dernière, ils s'estiment pénalisés par l'actuelle mesure d'audience de la radio (enquête téléphonique 126 000). La lettre est intitulée «Renforcer la crédibilité de l'étude d'audience radio de Médiamétrie».
Elle souligne qu'en 2011, 94% des interviews de l'étude sont encore réalisées entre 17h30 et 21h30 sur des téléphones fixes, tandis qu'une autre enquête de Médiamétrie (étude sur la «joignabilité» réalisée à l'automne) montre que près de 12% des 15 ans et plus ne sont jamais joignables sur un fixe en semaine dans la tranche horaire (près de 20% pour les 15-24 ans, cœur de cible de ces stations).
La lettre cite également un audit du CESP qui «révèle que les taux de réponse de l'étude sont en baisse».
Les signataires de la lettre - Antoine Baduel (Radio FG) et Emmanuel Rials (Ouï FM) – enjoignent Médiamétrie de «tout faire pour mettre rapidement en oeuvre une étude d'audience qui respecte et admette les nouveaux modes de joignabilité des populations qu'elle étudie». Ainsi, ils suggèrent une méthode de recueil complètement inversée: «réaliser le gros de l'étude sur les mobiles et la compléter par les fixes pour les personnes qui n'en ont pas».
 

Partager