Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoPublication de la 7ème édition de l’étude BALmétrie

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

27/05/2019

Publication de la 7ème édition de l’étude BALmétrie

D’après les résultats de la dernière étude BALmétrie, l’imprimé publicitaire est lu chaque semaine par 66,9% des Français. L’étude met en avant les effets drive-to-store : 45,4% des lecteurs déclarent s’être rendus ou avoir eu l’intention de se rendre en magasin après sa lecture. Et ce niveau reste tout autant élevé chez les plus jeunes : il est en effet de 45,1% auprès des 15-24 ans, marquant leur appétence au média qui leur donne accès à des bons plans.
Concernant le courrier publicitaire adressé, BALmétrie révèle des effets partagés entre le drive-to-store (23%) et le drive-to-web (21,2%). Ce sont les jeunes qui y sont le plus réactifs, et les 15-24 ans en particulier, puisqu‘ils sont 31,6% à s’être rendus en magasin et 26,2% à avoir visité le site Internet de la marque ayant adressé un courrier. Des scores bien plus élevés que la moyenne.
Globalement, pour le courrier dans son ensemble, 4 Français sur 5 (82 %) relèvent tous les jours leur boîte aux lettres.
Parmi les 3 courriers adressés lus en moyenne chaque semaine, 2 sur 3 (69%) sont regardés ou lus attentivement. Les courriers administratifs et de gestion sont, eux, lus pour 88% de façon assidue, indique l’étude.
«L’édition de cette année de BALmétrie montre que ces usages sont parfaitement inscrits dans des logiques digitales : loin des clichés d’un consommateur ultra connecté et donc centré sur les leviers digitaux, force est de constater qu’il est résolument omnicanal. Le courrier est toujours autant lu et dans des proportions importantes par les gros consommateurs d’Internet», explique Eric Trousset, Président du GIE BALmétrie.
Menée auprès de la population française métropolitaine par Ipsos, l’étude a été réalisée en 2017 et 2018. Au total, 12 000 personnes ont été interrogées. Issues d’une technique hybride, les réponses des individus sont pour 80% online et pour 20% papier.
Le GIE BALmétrie, lancé en 2011, est un Groupement d’Intérêt Economique (GIE) qui rassemble La Poste, Mediapost, Isoskèle (jusqu’alors Mediapost Publicité), Adrexo, le SNCD (Syndicat National de la Communication Directe), l’Observatoire Com Media et le CRTM (Club de Recherche Tous Médias).
 
Partager