Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoPQR 66, Le Figaro et Le Monde en tête des marques de presse pour les cadres et les hauts revenus. Percées du Point, de la PQR et de Prisma Media

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

24/09/2021

PQR 66, Le Figaro et Le Monde en tête des marques de presse pour les cadres et les hauts revenus. Percées du Point, de la PQR et de Prisma Media

La cible convoitée des cadres et des hauts revenus a fait l’objet de sa 2ème vague d’étude d’audience des marques de presse One Next par l’ACPM. La population pèse 161Md€ de budget de consommation disponible sur une année. Cette population estimée à 9,3M d’individus, soit 17,7% de la population française, est à dominante légèrement masculine et son âge moyen se situe à 47 ans.
97,5% d’entre eux sont lecteurs d’au moins une marque de presse et 85,6% de la population est lectrice d'au moins une marque de presse en version papier. Afin de renforcer la taille de l’échantillon, le terrain de la 2ème vague inclut les données de la 1ère vague (voir archive), les niveaux évolutions ne sont donc pas des évolutions strictes d’une année sur l’autre. L'étude OneNext Influence 2021, pour les données Print de OneNext, a été réalisée à partir du terrain de mars 2019 à décembre 2020. Les données digitales correspondent, elles, aux résultats Internet Global de Médiamétrie des mois d'octobre 2019 et janvier 2021.
Marque par marque, PQR 66 est en tête du classement avec 7,840M de lecteurs (+1,3% vs V1 seule) devant Le Figaro (+3,8%) et Le Monde (+4,7%). Les plus fortes progressions émanent de titres de la PQR à l’image de Ouest-France, 5ème marque avec plus de 4M de lecteurs et +13,1% d’évolution vs V1. Femme Actuelle, 6ème marque, est le 1er magazine (+12,2%). Dans le groupe Prisma Media, Gala entre dans le top 10 (9ème) avec une évolution de +13,4%. Dans le même groupe, Capital, 14ème marque gagne +21,7%. Le Point, 8ème est le 1er news et gagne +15,4%. Au total, sur une cinquantaine de marques dont l’évolution est visible, seule une douzaine voit son audience régresser par rapport aux chiffres de la 1ère vague.
 
 
 
 
 
 
Voir l’ensemble de la conférence de présentation

Partager