Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoPour Australie, 2011 doit permettre aux annonceurs d'activer les envies des consommateurs, avant d'aborder une grande année 2012

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

18/01/2011

Pour Australie, 2011 doit permettre aux annonceurs d'activer les envies des consommateurs, avant d'aborder une grande année 2012

Dans le cadre de son analyse annuelle des grandes tendances de communication «Briefing 2011», le planning stratégique de l'agence Australie recommande de faire une «pause active» en 2011 avant d'aborder 2012, année riche en perspectives et événements : élections présidentielles en France et aux USA, Jeux Olympiques de Londres, Euro 2012 de football...
Au regard de 2012, l'année 2011 peut apparaître comme «une traversée du désert» et inciter les annonceurs à faire une «pause passive», d'autant qu'Australie relève que les «responsables d'entreprise sont démotivés» et les «salariés stressés», que les individus se sentent impuissants, inquiets pour la France et déclarent avoir l'intention de moins consommer, selon diverses études.
Cependant, l'agence recommande aux annonceurs de profiter de 2011, comme d'un tremplin - ce qu'elle appelle «Pause active» - pour aider le consommateur à stimuler et développer ses envies. Elle observe quatre signaux positifs sur lesquels les annonceurs peuvent s'appuyer : le consommateur attend que les marques mettent de la valeur dans ce qu'elles font et repensent le commerce de façon pratique et ludique; il s'informe pour maîtriser ses achats; il soigne sa relation aux autres et il souhaite s'évader et se divertir.

Partager