Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoPersonnalisation, communication mobile et automatisation parmi les facteurs de succès du marketing digital, selon une étude mondiale d’Adobe

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

17/03/2015

Personnalisation, communication mobile et automatisation parmi les facteurs de succès du marketing digital, selon une étude mondiale d’Adobe

Les 3/4 des responsables marketing pensent que la personnalisation joue un rôle important dans la réalisation des objectifs d’entreprise à long terme, selon une enquête mondiale menée en 2014 par Adobe, qui estime que «la majorité ont beaucoup de chemin à faire avant de pouvoir offrir une personnalisation efficace et profitable à leurs clients et prospects».
Cette étude sur l’optimisation du marketing digital révèle également que les marketers ont compris que le mobile est essentiel : 83% du quintile des professionnels les plus performants considèrent que le mobile est important dans leurs efforts de marketing cross-canal, vs 67% du quintile des marketers les moins performants. La «performance» digitale des marketers est mesurée en fonction du taux de conversion de leur entreprise : les 20% des entreprises les plus performantes ont un taux de conversion supérieur ou égal à 4,5%, c’est-à-dire 1,7 fois plus élevé que le taux moyen de 2,6%.

NL1114-image-adobe1

Les marketers les plus performants sont aussi plus susceptibles : de réaliser des tests avant de prendre des décisions, d’investir des ressources dans l’optimisation, d’utiliser des techniques de ciblage de contenu, de faire intervenir d’autres services afin de multiplier les efforts en matière de test, et d’entamer une démarche d’automatisation. Le taux moyen de conversion passerait, selon l’étude d’Adobe, de 2,6% à 3,6% grâce à l’automatisation.
Globalement, les marketeurs les plus performants sont 46% plus susceptibles que la moyenne d’utiliser des capacités d’optimisation. En particulier, ils pratiquent davantage la segmentation des audiences (+111%), le recours à des analyses mobiles (+90%) et la réalisation de tests A/B (+60%). Selon Adobe, ces marketers «comprennent le lien de causalité entre optimisation et augmentation des profits, et investissent systématiquement dans un éventail d’activités plus large».

NL1114-image-adobe2

Plus de 1 000 responsables marketing ont répondu à l’étude d’Adobe, dont 60% en Amérique du Nord, 27% en Europe et 13% en Asie.

Partager