Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoPatrick Sébastien de retour en avril sur C8

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

1/04/2021

Patrick Sébastien de retour en avril sur C8

Retraité du petit écran depuis son départ de France 2 en 2019, Patrick Sébastien effectuera un retour en mode mineur sur C8 en avril avec des rediffusions du «Plus grand cabaret du monde» et des «Années bonheur», a annoncé la chaîne hier.
«Chaque samedi» à 21h05, à partir du 17 avril, Patrick Sébastien présentera «Samedi Sébastien» où il «proposera de revoir un ancien numéro à succès» de ses deux émissions phares, «dans une nouvelle version remontée, plus actuelle et plus rythmée», d'après le communiqué de C8. 
Contactée par l'AFP, la chaîne du groupe Canal+ a précisé que «l'actualisation» des émissions d'origine passerait par le retrait de passages devenus «obsolètes», comme par exemple la promotion d'un artiste pour un album sorti il y a quelques années.
L'animateur lancera simplement l'émission en plateau, a ajouté la même source.
Patrick Sébastien partagera ainsi «ses meilleurs souvenirs et ses plus belles émotions à la télévision», issus de ses 23 années chez France Télévisions.
Ce proche de Cyril Hanouna avait déjà été mis à l'honneur sur C8, avec deux documentaires en novembre, «Sébastien à la télé, c'est fou !», et une rediffusion de l'émission «Ze Fiesta ! 40 ans de scène» le 31 décembre dernier.
La direction de France Télévisions avait décidé en octobre 2018 de ne pas le reconduire à la rentrée 2019, l'animateur y voyant une éviction «injuste» pour les téléspectateurs. 
En octobre, France 2 a lancé «Spectaculaire», un nouveau programme dédié au spectacle vivant, présenté par Jean-Marc Généreux, l'ancien juré québécois de «Danse avec les stars» (TF1).
La dirigeante du groupe public Delphine Ernotte avait alors déclaré dans la presse avoir proposé à Patrick Sébastien «d'évoluer, de moderniser le concept» du «Plus grand cabaret du monde». Mais «il a décliné», avait-t-elle déploré, assurant qu'elle aurait «préféré» le garder à l'antenne.
(Avec AFP)
Partager