Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoParoles de partenaire, «Addiction aux GAFA : régime minceur en 2019 ?» par Geoffrey La Rocca

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

10/01/2019

Paroles de partenaire, «Addiction aux GAFA : régime minceur en 2019 ?» par Geoffrey La Rocca

Nous donnons la parole cette semaine aux partenaires du prix Agence Media de l’Année France by OFFREMEDIA. Aujourd’hui, Geoffrey La Rocca, Directeur Général France de Teads :
Abuser des bonnes choses peut s'avérer préjudiciable... Après les fêtes, beaucoup décident ainsi de limiter leur consommation de sucre ou de graisses.
Mais ne vous inquiétez pas, je ne veux pas vous culpabiliser avec votre alimentation. Je veux vous parler d'une autre forme d'addiction : celle envers les GAFA, dont de nombreux annonceurs sont devenus dépendants.
 
Tout le monde consomme du Facebook ou du YouTube. Pour les annonceurs et les agences, ces GAFA donnent accès à une audience considérable, des données riches et des tarifs apparemment compétitifs. Les GAFA c’est facile et très tentant. Mais, tout comme il existe les «bons» et les «mauvais» sucres, les «bonnes» et les «mauvaises» graisses, il faut se garder de l’indigestion.
 
Entre la prévalence des fake news ou les problématiques de brand safety, d'attention et de visibilité, la réalité n'est en effet pas si rose pour les annonceurs. La visibilité moyenne des campagnes vidéo de Procter & Gamble n’est que de 1,7 seconde sur Facebook ! Elle est de 11,7 secondes, sept fois supérieure, avec Teads au niveau mondial chez ce même annonceur.
 
Face à ces challenges, nous croyons au pouvoir des vrais médias avec qui nous avons grandi et en qui nous avons confiance : L'Équipe, Les Echos, BFMTV, The Washington Post, BBC, Die Welt... Mais pour devenir une véritable alternative, encore faut-il pouvoir proposer aux acheteurs média un reach massif et mondial, ainsi qu'une donnée propriétaire au niveau de YouTube ou Facebook.
 
C'est ce challenge qui permet à Teads d'exister. À travers notre Plateforme Média Mondiale, nous rassemblons les 2/3 des 300 plus grands éditeurs dans le monde selon comScore, offrant ainsi un point d'accès unique pour les annonceurs. Nous exploitons l’interest graph (contenus consommés par les lecteurs) et l’intelligence artificielle, mais aussi notre studio créatif, pour atteindre les objectifs des marques. Nous diffusons leurs campagnes vidéo et display à plus de 1,4 milliard d'internautes chaque mois.
 
En cette période de bonnes résolutions, nous croyons à un régime plus équilibré pour les annonceurs et les agences, avec la conviction d'un futur très prometteur pour les vrais médias. Nous soutenons ainsi activement le label Digital Ad Trust et les éditeurs engagés comme Teads dans des pratiques publicitaires responsables, et espérons que 2019 marquera un tournant dans notre industrie avec un rééquilibrage des investissements média, devenu nécessaire, de la part des annonceurs et des agences.
 
Partager