Vous êtes ici

Ajouter à mon espace perso+9% pour le marché de l’e-Pub en 2010 par rapport à 2009, +12% prévus en 2011

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

12/01/2011

+9% pour le marché de l’e-Pub en 2010 par rapport à 2009, +12% prévus en 2011

La 5ème édition de l’Observatoire de l’e-pub du SRI (Syndicat des Régies Internet) et de Capgemini Consulting, en partenariat avec l’Udecam a dévoilé ses chiffres.
En 2010, le marché de la communication online a progressé de 9% pour atteindre 2,31 Mds d’euros nets de chiffre d’affaires. Cette croissance touche l’ensemble des canaux de communication à l’exception de l’emailing. L’année 2010 marque également le «retour en grâce» du Display très soutenu par le segment de la vidéo. Pour la première fois depuis la création du baromètre, la progression du Display (+12%) est supérieure à celle du Search (+9%) en 2010.

article

L’Affiliation totalise un chiffre d’affaires de 180 Millions d’euros en 2010 avec une progression de 15% sur l’année. Les plateformes (gérant des programmes d’affiliation entre des annonceurs, des e-marchands et des sites affiliés) continuent de présenter une forte attractivité en tant qu’apporteur d’affaires pour les e-commerçants. La baisse d’efficacité de l’emailing constitue cependant un frein pénalisant.
Après une forte baisse en 2009, l’emailing connaît à nouveau un recul de 9% (soit 95 Millions d’euros nets de chiffre d’affaires) qui s’explique, notamment, par un durcissement des règles anti-spam.
Les comparateurs de prix affichent une progression de 19% (soit 120 Millions d’euros de chiffre d’affaires) soutenue par le dynamisme du e-commerce et l’arrivée de nouveaux annonceurs, notamment les grandes marques du off-line.
Dopé par la diffusion des smartphones et la promotion de nombreuses applications, le Mobile connaît une forte croissance de 23% en 2010 et atteint 27 Millions d’euros nets de chiffre d’affaires.

Selon Jérôme Bourgeais, Directeur Associé au sein de Capgemini Consulting, «le marché de la publicité vidéo instream estimé à 30 Millions d’euros nets en 2010 et multiplié par 2,5 par rapport à 2009, présente un potentiel encore élevé en 2011. Complémentaire à la TV classique, le mode d’expression vidéo digitale offre en effet de nouvelles perspectives et évolue vers plus de créativité et d’interactivité».

Partager