Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoNews of the World : la fin expliquée par Dominique Delport

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

11/07/2011

News of the World : la fin expliquée par Dominique Delport

Dominique Delport explique en détails, dans un post intitulé «End of the World», la fin du quotidien britannique. Ses implications politiques et la position des annonceurs par rapport aux événements.

End Of The world

Un tremblement de terre. Un seisme médiatique. Une tornade qui depuis une semaine ébranle l'Angleterre des «tabs and paps» (tabloids et paparazzi),  fragilise le gouvernement de David Cameron et menace un empire industriel, celui de Rupert Murdoch, l'homme média le plus puissant de la planète, en pleine acquisition du bouquet satellite BskyB dont il détient déjà 40%...

Un Watergate version UK
NOTW, comme le résume le # sur Twitter est au coeur d'un scandale hallucinant mêlant policiers véreux, journalistes sans scrupules, et politiciens indélicats.
Un véritable Watergate des médias avec, à l'origine, non pas les écoutes téléphoniques d'un parti politique mais le piratage de téléphones mobiles et de boîtes vocales, de centaines de célébrités comme Sienna Miller, Jude Law ou Hugh Grant mais aussi d'anonymes, révélés après une enquête exemplaire démarrée depuis novembre 2005 par un journaliste pugnace, Nick Davies du Guardian. Toute l'histoire de cette enquête est ici sur la timeline interactive du Guardian.
Une déflagration qui a poussé le fils du magnat australien, James Murdoch à déclarer la fermeture pure et simple de cette institution britannique. Une disparition brutale qui arrange aussi les principaux intéressés : en fermant le journal, on fait disparaître en 24h mails, disques durs et éléments compromettants. Une amputation censée stopper la gangrène menaçant l'ensemble du groupe News Corporation, propriétaire de la chaîne conservatrice Fox News, du Washington Post, du nauséabond New York Post ou encore du studio Fox Pictures.
Après 168 années d'existence, suite à une campagne virale sans précédent en Angleterre et un appel au boycott d'annonceurs comme Ford, Renault, Tesco, Procter & Gamble... News of the World, the world's greatest newspaper 1843-2011 et ses 7,5 millions de lecteurs a donc fermé boutique. RIP.
 

Partager