Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoMarché publicitaire : ralentissement en vue avec +3,4% au 3ème trimestre, selon France Pub

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

11/07/2022

Marché publicitaire : ralentissement en vue avec +3,4% au 3ème trimestre, selon France Pub

Après GroupM (voir archive), France Pub dévoile Fast, une nouvelle étude prévisionnelle trimestrielle des investissements publicitaires nets. Ce baromètre analyse désormais les perspectives d’investissements publicitaires pour les cinq secteurs médias à échéance à 3 mois.
La première estimation évalue la croissance à +3,4% au 3ème trimestre 2022 par rapport au 3ème trimestre 2021 faisant émerger un léger ralentissement après une année 2021 de croissance exceptionnelle, liée au rattrapage de la crise sanitaire de 2020 (+16,8% sur l’ensemble médias + digital).
«Le niveau mensuel des investissements plurimedia reste à un niveau moyen élevé, tout en étant sensiblement inférieur aux mois précédents» analyse France Pub.
La comparaison du troisième trimestre 2022 se fait avec un 3ème trimestre 2021 où le niveau d’investissement était particulièrement élevé. Compte tenu de cette période de référence, la progression du 3ème trimestre est estimée à +3,4% sur l’ensemble presse, radio, télévision, publicité extérieure et digital.

Affichage et digital en forme, la TV et la presse souffrent
Les investissements mensuels en digital sont repartis à la hausse en 2021, et particulièrement au 3ème trimestre, pour connaître ensuite un effet de plateau. La progression du T3 2022 vs T3 2021 est donc moins significative qu’attendu et devrait se limiter à +6%.
Si l’affichage envisage des perspectives positives à +7% pour le prochain trimestre, la TV souffre de la comparaison avec les trimestres précédents particulièrement dynamiques. Le marché TV devrait ainsi reculer de -1%.
Les investissements en radio qui avaient retrouvé en 2021 – en mois moyen - leur niveau d’avant crise, devraient continuer à légèrement croître, avec pour le 3ème trimestre 2022, une progression de l’ordre de +1,5% par rapport au 3ème trimestre 2021.
Après avoir retrouvé un niveau d’investissement mensuel correspondant à son niveau d’avant crise moins l’érosion tendancielle du média, la presse devrait poursuivre sur cette tendance et se situer à -3%.

Partager