Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoMalgré une baisse de -2,4% du marché publicitaire (hors Internet) au 1er trimestre 2017, la projection annuelle 2017 globale reste stable à la hausse d’après l’Irep, France Pub et Kantar Media

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

1/06/2017

Malgré une baisse de -2,4% du marché publicitaire (hors Internet) au 1er trimestre 2017, la projection annuelle 2017 globale reste stable à la hausse d’après l’Irep, France Pub et Kantar Media

Pour la première fois, l’Irep, France Pub et Kantar Media se sont associés pour délivrer conjointement les résultats du marché publicitaire français à l’occasion de la publication des chiffres du premier trimestre 2017. Avec une évolution de -2,4% pour les médias hors Internet au 1er trimestre 2017 (vs T1 2016), contre une évolution positive au 1er trimestre 2016 (+0,4pt), la tendance apparait négative avec des médias qui repassent majoritairement dans le rouge.
Les segments positifs incluent : la PQR extra locale (+15,4%), le parrainage TV (+19%), l’affichage digital et transport (+12,4% et +9,5%), la presse quotidienne nationale (+1,2% grâce à une évolution de +10,8% sur les PA) et les imprimés sans adresse (+1,9%).
L’estimation des recettes publicitaires qui intégrerait Internet est estimée à 0,4%.
L’Irep estime toutefois que la progression au 1er trimestre 2016 a créé un effet de base qui amène la prévision annuelle à +0,5% et à +1,1% pour les investissements de communication qui intègrent les médias propriétaires évalués à +12% pour l’année 2017.
Le marché publicitaire compte 31 050 annonceurs sur l’ensemble des médias soit une légère progression à +1%.
La presse reste le média traditionnel qui attire le plus d’annonceurs (45%). Ils sont toutefois plus nombreux sur les leviers digitaux avec 59% des annonceurs en display et search.
La distribution reste dynamique (+8,5%) avec une hausse simultanée des enseignes généralistes (+13,2%) et spécialisées (+7,4%). Le tourisme progresse de +11,3% et la banque assurance de +4,0%.
A l’inverse, une baisse d’activité est observée pour l’alimentation (-10,9%), la beauté (-11,3%) et l’automobile (-7%).

Partager