Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoMalgré les menaces sur les cookies, Criteo commence l'année mieux que prévu

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

6/05/2021

Malgré les menaces sur les cookies, Criteo commence l'année mieux que prévu

Le spécialiste français du ciblage publicitaire en ligne Criteo s'est réjoui mercredi d'un retour à la croissance plus rapide que prévu avec un chiffre d'affaires en progression dès le premier trimestre, alors qu'il s'adapte pour ne plus dépendre des cookies en voie de disparition. Sur la période, le chiffre d'affaires de Criteo s'établit à 541 millions de dollars, en progression de 7%, selon un communiqué du groupe coté au Nasdaq à New York.
«Nous avons eu un bon démarrage en 2021», s'est félicitée la présidente exécutive du groupe, Megan Clarken, lors d'une conférence téléphonique. 
Lors de la présentation de ses résultats annuels 2020 largement affectés par la crise sanitaire, Criteo avait anticipé pour les 3 premiers mois de 2021 une chute de 4% en données constantes de ses revenus hors coût d'acquisition du trafic (ex-TAC), son indicateur privilégié. Finalement, celui-ci a progressé de 4% (et de 0,5% à données constantes).
Les nouvelles solutions du groupe - qui effectue une transformation de ses activités pour réduire sa dépendance aux cookies et résister aux géants publicitaires (Google, Facebook, Amazon) - progressent de 60% et atteignent 21% des revenus, portés par le e-commerce.
Criteo n'ajuste cependant pas ses perspectives pour 2021. Il prévoit une croissance «faible à moyenne» (de 0 à 5%) de ses revenus ex-TAC. 
Il estime le manque à gagner dû aux nouveaux paramètres des navigateurs et téléphones permettant de s'opposer au ciblage publicitaire (notamment la mise à jour d'iOS par Apple) à 55 millions de dollars. 
Pour le deuxième trimestre, le groupe prévoit une croissance de 14% à données constantes de ses revenus ex-TAC (à 208 millions de dollars), grâce encore au e-commerce et aux annonces, mais il redoute la réouverture des boutiques physiques et la reprise «plus lente que prévue» de la publicité pour les voyagistes.
«Nous ne prévoyons pas de rebond significatif dans le secteur des voyages, compte tenu du prolongement des confinements», a indiqué la directrice financière du groupe Sarah Glickman.
Le groupe vient également d'annoncer une offre de «publicité contextuelle» qui doit lui permettre d'utiliser les données commerciales de ses clients pour afficher des publicités ciblées sans recourir aux cookies tiers. 
Pour le premier trimestre, Criteo a publié un bénéfice net de 23 millions de dollars, en hausse de 43% sur un an.
(Avec AFP)
Partager