Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoM6 Publicité explore le marketing de demain dans le cadre de ses tendances 2019

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

3/04/2019

M6 Publicité explore le marketing de demain dans le cadre de ses tendances 2019

Vertu, Brand and The City et Intimité Élastique sont les 3 chapitres de la 12ème édition des tendances 2019 mises en lumière par M6 Publicité et dévoilées hier. L’étude Tendances de M6 Publicité offre à ses partenaires annonceurs et agences médias des clés pour identifier les enjeux marketing et décrypter les initiatives innovantes de la société, en France et à l’international.
Elle s’appuie sur le travail de veille et d’analyse de la régie et du Groupe M6, ainsi que sur l’intervention de professionnels, d’experts et de chercheurs. Cette année, la régie a travaillé avec le cabinet WGSN.
Dans un contexte marqué par un sentiment d’incertitude entre bonheur privé et pessimisme social, 3 tendances fortes se dégagent dans lesquelles les marques deviennent des acteurs pour faire du bien et restaurer le futur :
La vertu en 3 actes : se réinventer vertueux ; consommation : objectif durabilité ; le futur plus inclusif (ouvert à tous).
Faire le bien autour de soi devient un mode de vie. Marques et consommateurs interrogent leurs façons de faire pour se réinventer vertueux. La consommation se repense au regard de l’objectif de durabilité, en abordant des questions comme la composition des emballages ou la consommation des ressources.
Brand & the City en 3 idées : la marque dans la ville ; mobilité augmentée ; la ville nourricière.
À l’heure où la demande en local n’a jamais été aussi forte et où l’urgence climatique se fait de plus en plus sentir, la ville explore ses capacités de résilience.
Les progrès technologiques promettent de nouvelles façons de nous déplacer, et offrent des points de contacts inédits avec les consommateurs.
La ville devient nourricière ; pour répondre aux exigences de durabilité des consommateurs, la production locale s’organise. 
Intimité élastique en 3 parties : nouveaux territoires corporels ; à la recherche de petits bonheurs privés ; de l’IA à l’IAE (émotionnelle)
Le rapport à l’intime change, encouragé notamment par les marques qui prolongent notre quête de bien-être à de nouveaux territoires corporels et qui cassent les derniers tabous, en particulier en matière de santé.
La relation au chez-soi devient primordiale. Les marques s’organisent pour réinvestir l’intérieur du foyer. En effet miroir, l’attachement des Français à leur vie privée se traduit par une toujours plus grande quête de douceur et de bien-être.
Notre appréhension des machines et des intelligences artificielles se fait également plus intime à mesure que celles-ci se dotent d’une intelligence émotionnelle.
 
Partager