Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoM6 de nouveau en vente après l'échec de la fusion avec TF1

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

23/09/2022

M6 de nouveau en vente après l'échec de la fusion avec TF1

Le groupe de télévision et de radio M6 fait de nouveau l'objet d'un « test de marché » par son propriétaire RTL Group, filiale de l'Allemand Bertelsmann, après l'échec de sa fusion avec TF1 (groupe Bouygues) pour des raisons de concurrence, a appris l'AFP hier.

 « Depuis l'annonce vendredi dernier (de l'abandon de la fusion avec TF1), nous avons été inondés de marques d'intérêt pour racheter notre participation dans M6. C'est pourquoi nous testons le marché », a indiqué à l'AFP un porte-parole de RTL Group, confirmant une information du Financial Times.

Selon le quotidien économique, les candidats au rachat sont priés de se faire connaître et d'envoyer leurs offres avant vendredi.

Le géant allemand Bertelsmann détient via sa filiale RTL Group quelque 48% du capital du groupe M6, lequel possède plusieurs chaînes de télévision (M6, W9, 6ter, Teva, Gulli...) et radios (RTL, RTL2, Fun Radio).

Début 2021, Bertelsmann a souhaité se désengager du marché français et à l'issue d'un premier test de marché avait fait le choix risqué d'une fusion avec TF1, premier concurrent de M6 en France.

Ce mariage, censé apporter des synergies importantes, a finalement été annulé devant les réticences de l'autorité française de la concurrence, qui demandait des remèdes drastiques pour éviter la constitution d'un acteur dominant du marché.

Plusieurs grands noms des médias français (Vincent Bolloré via Vivendi, Xavier Niel, Daniel Kretinsky) et européens avaient fait part de leur intérêt à l'époque pour le rachat du groupe, et sont susceptibles de déposer à nouveau une offre.

D'autres acteurs européens sont évoqués dans la presse, notamment le milliardaire italien Silvio Berlusconi via le groupe MediaForEurope.

« RTL Group n'est pas pressé de vendre M6. Nous pensons que la consolidation interviendra tôt ou tard sur le marché français, avec différentes options. Nous sommes patients et pouvons attendre », a indiqué le porte-parole du groupe dans sa déclaration.

Pourtant, le calendrier apparaît serré car après le renouvellement de l'autorisation de diffusion de M6, qui expire en mai 2023, la chaîne ne pourra plus changer d'actionnaire pendant 5 ans.

« Nous déciderons sur la base du test si nous vendons ou pas », a poursuivi le porte-parole.

Après avoir chuté depuis le début de l'année à la Bourse de Paris, le titre M6 est remonté depuis le début de la semaine autour de 13 euros, un montant proche de son niveau de début 2021.

(Avec AFP)

Partager