Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLouis Vuitton, Leroy Merlin et Carrefour obtiennent les meilleurs scores de l’Observatoire de l’impact positif, réalisé par Big Youth et Occurrence

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

12/05/2021

Louis Vuitton, Leroy Merlin et Carrefour obtiennent les meilleurs scores de l’Observatoire de l’impact positif, réalisé par Big Youth et Occurrence

Avec des impacts positifs globaux de 88, 85 et 81 sur 100, Louis Vuitton, Leroy Merlin et Carrefour constituent le Top 3 de la première édition de l’Observatoire de l’impact positif 2021 de l’agence digitale Big Youth (Makheia) et du cabinet d'études Occurrence.
Cet Observatoire, qui se présente comme un marqueur digital de l’engagement sociétal des marques, a analysé 29 marques appartenant à six secteurs différents : distribution spécialisée, grande distribution, luxe, beauté, automobile et télécoms.
L’Observatoire a étudié les sites internet de ces marques selon 45 indicateurs factuels pour donner un score final sur 100 et regroupés en 4 grands critères : l’utilisabilité, pour évaluer l’efficacité des parcours utilisateur et leur adéquation avec leurs besoins ; l’éco-conception, pour évaluer l’empreinte environnementale de chaque site ; l'accessibilité numérique, à savoir la capacité des sites à s’adapter à des publics en situation de handicap ; et l’efficacité SEO, pour mesurer la performance des contenus de marques.
Sur les quatre items étudiés, la grande distribution et le luxe sont les secteurs qui, avec un indice de 72, se situent au-dessus d’une moyenne globale à 67. À noter cependant qu’ils n’excellent pas en tout : l’axe d’amélioration pour le luxe est clairement l’écoconception (avec une moyenne à 53 même si Louis Vuitton continue de faire un 0 faute avec 100) tandis que la grande distribution pèche par sa piètre utilisabilité avec un index moyen de 64 et une grande disparité entre Leroy Merlin (78) et Fnac (44).
A contrario, parmi les mauvais élèves du classement global, l’automobile et la beauté peinent à dépasser les 60 (62 de moyenne pour les constructeurs français automobiles et 60 de moyenne en beauté). Avec toutefois pour ce dernier secteur une bonne surprise qui mérite d’être relevée : le site de L’Occitane est en tête 3 fois sur 4 dans la catégorie Beauté avec une première place concernant les critères SEO, écoconception et accessibilité.
Cet Observatoire souligne aussi que, de manière globale, le critère SEO prédomine pour l’ensemble des marques. Avec l’index le plus élevé (77), qui relève la moyenne globale de l’Observatoire, cette première position montre à quel point la culture web depuis plusieurs années est de faire des sites techniquement SEO friendly. L’ensemble des marques a bien compris l’importance du référencement selon Google et semble en faire son aiguillon pour exister sur le web.

 

Partager