Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoA l’occasion du déconfinement, l’alcool rejoint les surgelés dans les plus fortes progressions de consommation d’après Nielsen

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

25/05/2020

A l’occasion du déconfinement, l’alcool rejoint les surgelés dans les plus fortes progressions de consommation d’après Nielsen

La première semaine de déconfinement a été marquée par une forte hausse des dépenses alimentaires (+9%), notamment le retour à la croissance des ventes d’alcool. Les foyers français ont fréquenté massivement les magasins cette semaine, notamment pour leurs courses alimentaires : 9% de ventes en plus dans la grande distribution, par rapport à la même semaine l’an passé.
Comme ces dernières semaines, les produits surgelés salés, l’épicerie salée, le rayon frais… sont en très forte hausse. Ils bénéficient toujours d’un report massif des circuits hors-foyer (restaurants, cantines…) vers la consommation à domicile.
La fin du déconfinement signifie aussi apéritifs et repas avec famille et amis, et donc des achats supplémentaires : revoir ses proches était très clairement la priorité des Français pour l’après 11 mai.
 
 
Plébiscités le 9 mai, les vins pétillants, champagne en tête, confirment ces résultats la semaine suivante avec une croissance retrouvée. Le vin retrouve des couleurs. Les spiritueux voient leur tendance nettement s’améliorer, même les gins et rhums qui étaient restés en progression pendant le confinement, accélèrent lors de cette dernière semaine.
 
 
 
Partager