Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoL’Insee mesure les mouvements de populations générés par le confinement avec Orange

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

9/04/2020

L’Insee mesure les mouvements de populations générés par le confinement avec Orange

Paris intra muros a vu sa population présente en nuitée diminuer de      580 000 à 610 000 personnes, soit un quart de sa population présente en nuitée avant le début du confinement d’après les estimations effectuées par l’Insee avec Orange.
La baisse de la population à Paris  correspond à trois situations : des résidents d'autres départements français de passage à Paris sont partis, pour près de 40% de la baisse ; des Parisiens sont allés s'installer dans un autre territoire, pour près de 33% de la baisse, soit 11% des résidents parisiens; et des étrangers de passage à Paris sont repartis chez eux pour près de 28% de la baisse.
Par ailleurs, près de 1,4 million de résidents métropolitains ont quitté un département où ils étaient de passage pour rejoindre leur département de résidence. Un flux net de 620 000 à  810 000 personnes ont quitté la métropole. Il s'agit d'un solde entre des départs et des retours en métropole  Les départements de sports d'hiver se sont vidés avec la fermeture des stations et les départs  des skieurs et des travailleurs saisonniers vers le reste du territoire et l'étranger.
La Savoie a connu une baisse de 38% à 43% de population entre avant et après le confinement, -26% à -28% dans les Hautes-Alpes, -11% à -13% en Haute-Savoie, -8 à -9% dans les Hautes-Pyrénées.
A l’inverse, certains départements ont connu des hausses modérées de population notamment  l’Yonne (7 %), le Lot (6 %), la Haute-Loire (6 %), le Gers (6 %) et l’Ardèche (6 %).
Les résultats présentés dans cette communication s’appuient sur des estimations du nombre de nuitées réalisées par Orange Business Services France à partir de son offre existante Flux Vision, qu’Orange a décidé de communiquer à l’Insee au vu de la situation exceptionnelle de crise sanitaire. Ils proviennent des activations du réseau téléphonique émanant de tout téléphone mobile connecté au réseau d’Orange.
 
Partager