Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoL’Insee conserve sa prévision d’évolution du PIB à -9% pour 2020 avec un dernier trimestre attentiste

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

7/10/2020

L’Insee conserve sa prévision d’évolution du PIB à -9% pour 2020 avec un dernier trimestre attentiste

Sur le plan épidémiologique, le scénario d’une épidémie ponctuelle, qui aurait disparu à la faveur de l’été, semble écarté, introduit l’Insee dans sa dernière note de conjoncture.
Après le vif rebond associé au déconfinement (+16% prévu au troisième trimestre, après –13,8% au deuxième et –5,9% au premier), l’activité économique pourrait ainsi marquer le pas en fin d’année sous l’effet de la résurgence de l’épidémie.
Sur le troisième trimestre, la perte d’activité économique par rapport au niveau d’avant-crise a été de l’ordre de -5%. Alors que la propagation du virus s’est intensifiée depuis plusieurs semaines, l’activité économique devrait marquer globalement le pas au quatrième trimestre 2020, et resterait donc à peu près à -5% en dessous de son niveau d’avant-crise. Au total en 2020, le PIB se contracterait de 9%. Cette prévision est semblable à celle publiée dans les points de conjoncture de juillet puis de septembre dernier.
Si certains secteurs se rapprochent rapidement de leur niveau d’avant-crise, d’autres apparaissent plus durablement affectés. Ces derniers, comptant en particulier le transport de voyageurs, l’hébergement-restauration et les activités culturelles. À l’opposé, certains secteurs apparaissent gagnants avec un niveau d’activité au-dessus de celui d’avant-crise : il s’agit de l’industrie pharmaceutique, des services d’information, des télécoms et du commerce de détail.  
 
Partager