Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoL’indice UDA-CRTM du coût des médias se rénove

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

4/05/2012

L’indice UDA-CRTM du coût des médias se rénove

L’indice UDA-CRTM du coût des médias créé en 2000 par les annonceurs et les agences médias qui forment le CRTM permet de suivre chaque mois l’évolution du coût du panier médias moyen de l’annonceur dans les médias. En 2012, cet indice adopte une nouvelle consistance grâce aux experts de l’UDA et de l’Udecam.
Il sépare la TV en deux catégories : les «chaînes originairement analogiques» et «chaînes de la TNT». Il adopte un nouveau mode de calcul de l’Indice plurimédia avec une méthode de calcul de l’Indice basé sur le coût moyen des insertions (télévision et radio) et la prise en compte des diffusions mensuelles pour la presse quotidienne nationale.
L’Indice veut être le reflet du «panier moyen de l’annonceur» : chaque tarif est affecté du poids qu’il représente dans les investissements bruts des annonceurs tels qu’ils apparaissent dans la pige Kantar Media.
En regard de l’indice tarifaire est systématiquement fourni un «indicateur de calage», destiné à suivre l’évolution de la performance du média sur un critère large. Pour la télévision et la radio, c’est l’audience sur la cible 15 ans et plus, mesurée par Médiamétrie, qui est utilisée. En presse, c’est la diffusion France payée de l'OJD qui fait foi.
Compte tenu des changements méthodologiques introduits en 2012, le CRTM précise que tout rapprochement des indices 2012 avec les indices relevés dans les années antérieures sont dépourvus de sens. Bien entendu, l’indice 2012 reste néanmoins un indice d’évolution des coûts de 2012 par rapport à 2011.
A fin février 2012, l’Indice du coût du panier moyen de l’annonceur progresse de 6,1% par rapport à la même période de 2011. Cette forte inflation n’est qu’en partie absorbée par les évolutions positives des indices d’audience ou de diffusion de la plupart des médias.
Tous les médias présentent des rapports coût/diffusion-audience défavorables aux annonceurs, précise l’indice. C’est en particulier le cas des paniers presse magazine dont le coût progresse de 3,3% pour une baisse de diffusion de 8,9% et TNT gratuite dont l’indice de coût augmente de 15,3% alors que son audience ne progresse que de 11,1%.
Le traitement des données et calcul de l’Indice est réalisé par Gilles Boisson, ancien Directeur Général du Crédome, membre du comité scientifique du CESP, administrateur de l’Irep, ingénieur de l’Ecole Centrale de Paris, est chargé chaque mois du calcul de l’Indice.

NL499-tab-UDA-CRTM

Partager