Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoL’impact publicitaire est équivalent entre version papier et numérique, d'après une étude de Les Echos Le Parisien Médias, M Publicité et Media Figaro

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

30/11/2021

L’impact publicitaire est équivalent entre version papier et numérique, d'après une étude de Les Echos Le Parisien Médias, M Publicité et Media Figaro

63% des lecteurs se souviennent d’une publicité lorsqu’elle est diffusée dans un titre de presse quotidienne nationale (PQN) en version numérique, selon une étude OpinionWay pour les régies Les Echos Le Parisien Médias, M Publicité (groupe Le Monde) et Media Figaro (groupe Figaro). Ils sont 68% à s’en souvenir lorsqu’elle est vue en version papier.
L’effet de la publicité sur l’image de marque est lui aussi similaire quel que soit le format. En moyenne, 62% des lecteurs de la version numérique déclarent que la publicité dans ce format inspire confiance, vs 61% en version papier.
Ces résultats s’expliquent par une expérience de lecture proche entre version numérique et version papier : 2,2 reprises en main en moyenne pour la version numérique vs 2,4 pour la version papier tandis que plus de 60% des lectures dépassent les 20 minutes pour les deux formats.
Ces résultats proviennent d’une étude des régies Les Echos Le Parisien Médias, M Publicité et Media Figaro sur l’impact publicitaire des versions numériques en PQN. Cette étude cherche à mieux comprendre les nouveaux usages de lecture et évaluer l’efficacité publicitaire des versions numériques des quotidiens Le Monde, Le Figaro, Les Echos et Le Parisien.
4000 lecteurs abonnés interrogés par mail. 17 secteurs publicitaires ont été investigués et tous les formats et emplacements ont été testés indiquent les opérateurs de l'étude.
 
 
 
Partager