Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoL’impact de la crise sur Ipsos

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

9/04/2020

L’impact de la crise sur Ipsos

Ipsos déclare que pendant les 10 premières semaines de 2020, l’institut a réalisé son meilleur départ d’année depuis 2011. Le carnet de commandes était supérieur de plus de 5% et les perspectives de gains de nouveaux contrats se situaient à un niveau particulièrement élevé. Seuls la Chine et quelques autres marchés asiatiques étaient à l’arrêt.
Pour l’ensemble du mois de mars, y compris les deux premières semaines, les commandes ont fléchi de 40%. Si on exclut les deux premières semaines du mois, la baisse est légèrement supérieure à 50%.
Pour un carnet de commandes à mi-mars proche d’un milliard d’euros, les reports et annulations ont représenté environ 7% de ce total, à comparer à un niveau habituel inférieur à 2% précise Ipsos.
L’activité d’Ipsos est freinée par : les difficultés que les entreprises et les institutions clientes rencontrent ; les incertitudes et les incompréhensions que la situation engendre et les conséquences du confinement qui ont conduit à l’arrêt, sinon à l’annulation, de nombreux programmes dont l’exécution impose un contact direct, personnel, physique entre les personnes.
Dans ces conditions, Ipsos indique qu’il suspend toute estimation de ce que devrait être son activité pour l’ensemble de 2020 et que ses résultats du premier trimestre 2020 sont inférieurs à ce que la dynamique commerciale enregistrée jusqu’à la fin de la deuxième semaine de mars laissait espérer.
Ipsos a évidemment mis en œuvre une série de mesures dont la réduction de la masse salariale (qui représente près de 80% des charges fixes d’Ipsos) avec le gel des recrutements et la baisse de salaire mensuel jusqu’à 20% pour les principaux dirigeants et cadres d’Ipsos, soit environ 700 personnes.
Il sera proposé à l’Assemblée Générale qui se tiendra le 28 mai prochain de distribuer un dividende de 45 centimes par action, soit près de 50% de moins que ce qui avait été initialement prévu.
Partager