Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLes tendances des CGV Radios 2023

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

8/11/2022

Les tendances des CGV Radios 2023

 
Convergence, émergence, innovation, simplification, responsabilité, créativité et performance : les régies radio surfent sur l'image innovante de l'audio digital pour converger vers des pratiques à l'efficacité mesurable tant attendues par les annonceurs. Dans un contexte tendu, entre érosion d'audience et inflation, les régies captent l'attention des annonceurs avec des innovations et de la continuité tarifaire pour ne pas perturber le marché. Toutes les régies réaffirment la puissance et l'efficacité de la radio, championne du retour sur investissement.  
 
1) Radio et Digital, deux univers qui vont si bien ensemble.
 
Flux en direct ou contenus à la demande, la convergence entre radio et digital est au menu de toutes les CGV. Le digital apporte aujourd'hui les atouts qui manquaient tant à la FM; plus de critères de ciblages et de mesurabilité. A l'image de M6 Publicité qui travaille avec Médiamétrie sur une nouvelle mesure Audio Cross et multiplie les critères de ciblage : météo sensibles, socio-démo, géolocalisation, affinités... Altice Media Ads & Connect propose 150 segments de ciblage et active l'ensemble des assets media et telecom du groupe en une seule offre "Geo Target". TF1 Pub lance de nouveaux contextes "Info" et "Musique".
L'achat en CPM se pratique désormais chez NRJ et Lagardère Publicité News. 
Le buzz autour des podcasts a sans doute réveillé l'intérêt des annonceurs pour les pre-roll  au lancement des flux live et webradios que l'on retrouve dans toutes les CGV.
 
2) L'émergence pour contourner la problématique de l'encombrement publicitaire
 
Ecrans contextualisés chez tout le monde. Formats storytelling, podcasts de marque et call to action chez LPN. NRJ affirme sa volonté de maîtriser la durée publicitaire horaire pour garantir l'efficacité et "renforcer la contrat d'écoute avec les auditeurs". La marque à la panthère joue la carte de la créativité à travers les podcasts de marque et les insertions commerciales en mode "live expérience". LPN valorise son studio de brand content, M6 Pub pousse les OPS, délocalisations, l'événementiel et multiplie les dispositifs innovants et contextuels (Top Chrono, EP1 Echo, voix antenne, shake me, synchro display, 6break audio, sponsoring...). TF1 Pub rend les écrans VIP plus attractifs.
 
3) Simplifier l'achat d'espace radio, tendre vers les pratiques du digital
 
Pour éviter une baisse de tarifs au moment où il faudrait les augmenter, les régies semblent s'être données le mot pour simplifier tout ce qui peut l'être, en évitant de prendre des risques et en se rapprochant des pratiques du digital. LPN et NRJ lancent la commercialisation radio et audio au CPM. Par contre, l'idée de placer l'indice de base sur le 20 secondes au lieu du 30, testée en TV par M6,  ne sera pas d'actualité dans les CGV des radios nationales françaises en 2023.
 
4) La Radio, championne de la communication low carbone
 
Enfin, la RSE est un chapitre incontournable dans toutes les CGV qui présentent des dispositifs de soutien pour les communications responsables et la contextualisation des spots RSE. La radio revendique haut et fort son atout maître ; "la radio émet 25 fois moins de CO2 que les autres médias" comme l'affirme Cécile Chambaudrie de NRJ Global qui comme LNP et M6 Pub dégaine les calculettes pour mesurer l'empreinte carbone des campagnes.  
 
Michel Colin (Mediatic Conseils)
 
Voici les synthèses des CGV Radio de NRJ Global, M6 Publicité, Lagardère Publicité News, TF1 Pub et Altice Media ads & connect : 

 

Partager