Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLes professionnels du Marketing et de la communication ont tendance à être déchargés du territoire de la RSE d’après le dernier baromètre Cision-Club des Annonceurs

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

30/03/2022

Les professionnels du Marketing et de la communication ont tendance à être déchargés du territoire de la RSE d’après le dernier baromètre Cision-Club des Annonceurs

Une entreprise se doit d’avoir un rôle sociétal et/ou environnemental et c’est même une question de survie pour les marques d‘après 76% des interrogés. Ce dernier chiffre est en baisse de -4pts par rapport à 2021 d’après le baromètre 2022 de l’engagement des marques de Cision et du Club des Annonceurs.
Dans le même temps, 27% des professionnels du MarCom jugent que l’engagement est juste une tendance marketing (vs 23% en 2021).
L’engagement devient un sujet central piloté par la Direction générale qui transforme le business model des entreprises : 59% des sociétés ont une cellule dédiée à la RSE (+2 pts vs 2021), rattachée directement à la Direction Générale dans 65% des cas (+3pts)
La Direction marketing/ communication perd du terrain : 8% de ces cellules dédiées leur sont rattachées vs 13% en 2021.
L’engagement a profondément changé le métier des MarCom, sentiment qui va en s’amplifiant, exprimé dorénavant par 80 % d’entre eux (vs 65% en 2020 et 75% en 2021).
Ce nouveau territoire de l’engagement qu’ils ont investi et qui leur tient à cœur, peut être concurrencé par l’arrivée d’une Direction RSE : 57% d’entre eux estiment déjà que cette dernière empiète parfois sur le périmètre de la communication.
Crainte confirmée puisqu’ils sont moins nombreux qu’en 2021 à déclarer avoir suffisamment de pouvoir et de légitimité en interne sur ces sujets contre (53% en 2022 vs 62% en 2021).
Le bien-être des salariés arrive en tête des causes RSE avec 21% des sociétés qui en font leur engagement prioritaire. Viennent ensuite les questions environnementales : la réduction de l’empreinte carbone (19%), les pratiques internes écologiques (13%) et le respect de l’environnement achat et production durables (12%).
Un tiers des répondants de l’étude estime que les engagements pris par leur entreprise ont été influencé par la crise sanitaire.
Etude réalisée auprès de 507 professionnels de la communication et du marketing en France en février 2022.
 
Partager