Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLes media traditionnels restent les plus influents selon l’Observatoire TNS Sofres / UDA

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

29/03/2010

Les media traditionnels restent les plus influents selon l’Observatoire TNS Sofres / UDA

A l’occasion de la 23ème édition des Phénix de l’UDA, TNS Sofres lance l’Observatoire des Moyens de Communication (OMC) dont l’objectif est d’évaluer pour chaque moyen de communication existant, du plus traditionnel au plus innovant, un niveau de présence ressenti par le grand public, un degré d’acceptabilité (indice de gêne), ainsi qu’un pouvoir incitatif à informer ou à acheter (indice d’influence). Réalisée en face à face auprès de 1 008 personnes âgées de 15 ans et +, cette étude passe au crible 29 moyens de communication différents, plus ou moins couramment utilisés des annonceurs. Si la grande majorité des interviewés (79%) jugent que la publicité et la communication des entreprises et des marques sous toutes leurs formes ont augmenté au cours des dernières années, un des principaux enseignements de cette étude est que la gêne ressentie et l’influence déclarée ne sont pas liées. Ainsi par exemple, alors que la publicité non adressée, la publicité à la TV ou les offres promotionnelles sont perçues par les interviewés comme les modes de communication les plus gênants, ils sont aussi décrits comme les plus influents. Par ailleurs, certains moyens réussissent à combiner faible gêne et influence, notamment la communication en points de vente et la publicité dans les magazines. A noter que le télémarketing remporte la palme de la gêne maximale et de la plus faible influence déclarées.

Partager