Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLes Françaises estiment que les valeurs du vivre-ensemble régressent, selon un sondage Harris Interactive / Res Femina

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

9/03/2011

Les Françaises estiment que les valeurs du vivre-ensemble régressent, selon un sondage Harris Interactive / Res Femina

La liberté est la valeur phare des femmes françaises. Elle devance de peu les valeurs du «vivre-ensemble» comme le respect, la justice, l'égalité, la tolérance, qu'elles privilégient aux valeurs de la réalisation individuelle, comme l'indépendance, le mérite ou l'argent.
1 000 Françaises de 18 ans et plus, ont été interrogées sur l'importance qu'elles accordent à différentes valeurs et la perception de l'importance qu'on leur octroie aujourd'hui en France. Quatre principaux groupes de valeurs ont ainsi été mis en évidence :
- Un petit groupe de valeurs perçues en hausse et moyennement importantes à leurs yeux : l'ambition, l'argent et le progrès.
- Les valeurs qui ne jouent plus un rôle central dans la société et dont les Françaises ne désirent pas qu'elles reprennent de l'importance : la religion, l'état, la patrie, la nation et dans une moindre mesure, l'autorité.
- Les valeurs importantes aux yeux des Françaises et qui bénéficient également d'une bonne place dans la société : la famille, la paix, la liberté, l'environnement.
- Le groupe de valeurs le plus vaste est constitué des valeurs que les Françaises jugent importantes et qui selon elles régressent dans la société actuelle : l'éducation et toutes les valeurs du «vivre-ensemble» comme la solidarité, l'égalité, la justice, mais aussi la tolérance, le respect...
Harris Interactive a réalisé cette enquête en ligne, entre le 24 et le 31 janvier 2011, pour Res Femina, l'association fondée et présidée par Sylvette Dionisi, dans le but de donner envie aux femmes de participer à la vie politique française. Simone Weil et Maud Fontenoy sont les marraines de cette association.

Partager