Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLes Français sont en quête d’une information claire et de preuves concrètes d'une meilleure qualité, selon le baromètre Ethicity

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

1/04/2011

Les Français sont en quête d’une information claire et de preuves concrètes d'une meilleure qualité, selon le baromètre Ethicity

À l'occasion de la Semaine du Développement Durable (du 1er au 7 avril), le cabinet de conseil en développement et marketing durable, Ethicity publie son baromètre annuel «Les Français et la consommation durable», en partenariat avec l'ADEME.
Les consommateurs sont à la recherche de produits d’une plus grande qualité. 60% d’entre eux (+15 points vs 2010) seraient davantage convaincus d’acheter plus de produits durables s’ils avaient des preuves concrètes de leur meilleure qualité. Ils sont près de 36% à considérer que l’argument «ces produits sont meilleurs pour la santé» s’impose comme le premier critère d’achat, au détriment des bénéfices apportés pour la préservation de la planète (27%). Pour 45% des Français, consommer responsable, c’est "consommer autrement" (+10 points par rapport à 2010). 51% déclarent avoir cette année privilégié des produits plus durables. 
Les Français sont défiants vis-à-vis des discours de marques et souhaitent disposer d’une information claire et fiable: 56% considèrent qu’il est difficile de comprendre les informations sur les produits durables et 62% considèrent que les produits «Développement Durable» ne sont pas assez facilement / rapidement repérables.
L’origine des matières premières et le lieu de fabrication sont les deux premières informations attendues sur les étiquettes des produits. La majorité des Français associent la consommation durable à la fabrication locale (51% le citent en 1er ou en 2ème critère). Ils sont 24% à privilégier régulièrement les produits fabriqués localement. Les enjeux environnementaux planétaires suscitent moins l’intérêt des Français: 49% y sont encore très sensibles, contre 55% en 2008.
L'enquête a été réalisée par Aegis Media Expert et Kantar Media qui ont ré-interrogé, par voie postale, près de 3800 personnes (de 15 à 74 ans) ayant répondu à l'étude SIMM/TGI.

Partager