Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLes Français renforcent leur vigilance et leurs actions vis-à-vis de leurs données personnelles

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

4/11/2019

Les Français renforcent leur vigilance et leurs actions vis-à-vis de leurs données personnelles

La Chaire Valeurs et Politiques des Informations Personnelles de l’Institut Mines-Télécom s’est associée à Médiamétrie pour réaliser une nouvelle étude sur la manière dont les Français gèrent leurs données personnelles. 60% des internautes français sont plus vigilants sur Internet par rapport à il y a quelques années (ils étaient 54% dans l'enquête de 2017).
Parmi ceux-ci, plus de la moitié refuse de partager leurs données de géolocalisation et effacent leurs traces de navigation sur Internet ; 57% se sentent plus surveillés par les entreprises privées de types moteurs de recherche, réseaux sociaux, sites de e-commerce.
Les usages de fausse identité, d’adblocker et les réglages de protection sont en progression. 3 actions de vigilance sont réalisées en moyenne
 
 
Le RGPD  semble, d’après l’étude,  connu au sein de la population française avec 78% des internautes interrogés déclarant avoir déjà entendu parler de ce texte, et la moitié d’entre eux précisant savoir de quoi il traite.
Si les coordonnées bancaires, les pièces d’identité, les données biométriques et les données de santé sont les données considérées comme les plus personnelles, les coordonnées de contact et la liste des amis et des connaissances se positionnent en 5ème et 6ème position du classement. Les données personnelles s’inscrivent donc dans un contexte social plus large.
Cette étude dévoile par ailleurs une nouvelle inquiétude des français au sujet de l’utilisation des objets connectés et plus précisément des assistants vocaux. Ils jugent également les algorithmes de recommandation bien trop intrusifs.
 
Partager