Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLes compétitions de MMA autorisées à la télévision par le CSA

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

5/11/2020

Les compétitions de MMA autorisées à la télévision par le CSA

À l’issue d’une large concertation menée auprès du ministère des Sports, de son comité d’experts du jeune public, des représentants du MMA, des éditeurs de services de médias audiovisuels et des organisateurs d’événements ou de compétitions de MMA, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a décidé de revoir sa position telle qu’elle résulte de sa recommandation n° 2005-8 du 20 décembre 2005 sur la retransmission de certains types de combat.
En autorisant la retransmission des combats de MMA et la diffusion d’images de tels combats à la télévision et sur les services de médias audiovisuels à la demande, dans les conditions suivantes : les combats doivent être régis par la Fédération française de boxe. La retransmission par les éditeurs de combats de MMA se déroulant à l’étranger n’est possible que si les règles et les techniques utilisées au cours de ces combats sont comparables aux standards de sécurité et d’intégrité de la Fédération française de boxe . Le Conseil supérieur de l’audiovisuel demande aux éditeurs de retenir la classification de catégorie IV («déconseillé aux moins de 16 ans») et de les retransmettre après 22h30 sur les services de télévision linéaires et sur les services de médias audiovisuels à la demande accessibles à titre gratuit et après 20h30 sur les chaînes cinéma et sur les services de paiement à la séance. Les éditeurs de télévision et de services de médias audiovisuels à la demande accompagnent les retransmissions de combats de MMA d’un dispositif visant à avertir et à informer le public sur la nature des images (messages de prévention, modules ou programmes à visée pédagogique, etc.). Ils mettent l’accent sur la dimension sportive du MMA en apportant des éléments de connaissance sur les règles, les techniques, les dispositifs de protection, l’encadrement du MMA et sa pratique amateur. Le CSA encourage les éditeurs qui diffusent des combats de MMA à donner toute sa place à la pratique féminine de cette discipline.

Partager