Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLes commerces physiques ont davantage fait progresser leurs ventes en ligne que les pure players pendant la crise d’après la Fevad

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

28/05/2021

Les commerces physiques ont davantage fait progresser leurs ventes en ligne que les pure players pendant la crise d’après la Fevad

Le secteur du e-commerce (produits et services) a atteint près de 30 milliards d’euros (29,1Md€) au 1er trimestre 2021, en hausse de +14,8% sur un an d’après les données de la Fevad.
Suite aux nouvelles mesures de restrictions mises en place à partir de février, les ventes en ligne des enseignes magasins ont à nouveau enregistré de fortes hausses, avec un pic de ventes en avril de +28% vs avril 2020 et +163% vs avril 2019.
Le montant moyen de la transaction, après 3 trimestres consécutifs de hausse, repart à la baisse de 2,5%. Alors que le panier global s’élevait à 60 euros au 1er trimestre 2020, il redescend à 58 euros sur ce même trimestre en 2021.
Les enseignes magasins ont réussi à transférer une partie de leurs ventes sur internet puisque celles-ci augmentent de 28% par rapport à avril 2020 et de 163% par rapport à avril 2019.
Le bilan e-commerce après 12 mois de crise covid indique que les commerces physiques ont vu leurs ventes internet progresser de +66%, soit une croissance deux fois plus rapide que celle du marché (34%) et trois fois supérieure à celle des pure players (+18%).

 

Partager