Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLes activités techniques en régions sont le plus touchées par les défaillances d’entreprises de la communication au 1er trimestre 2022 d’après Com Media et Altares D&B

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

27/04/2022

Les activités techniques en régions sont le plus touchées par les défaillances d’entreprises de la communication au 1er trimestre 2022 d’après Com Media et Altares D&B

Selon la dernière étude de l’Observatoire Com Media et d’Altares D&B, le nombre de défaillances d’entreprises au sein de la filière de la communication a bondi de plus de 30% au cours du premier trimestre 2022 par rapport à la même période de 2021.
Les près de 170 procédures du premier trimestre concernent en très grande majorité des entreprises de moins de 5 salariés représentant près de 90% des défaillances. Les niveaux de défaillances sont encore bas par rapport aux niveaux de 2019 qui frôlaient les 250 défauts sur la même période mais la reprise des procédures s’accélère depuis novembre 2021.
Dans le détail, les secteurs les plus touchés (évolution des défaillances T1 2022 vs. T1 2021) : Data & solution technologiques (+185%). Production de films publicitaires (+140%). Production graphique (+28%). Imprimerie (+25%). Activités photo (+22%).
Par types d’entreprises, les entreprises de plus de 10 ans sont les plus touchées représentant près de 40% des défaillances.
Les régions les plus touchées (évolution des défaillances T12022 vs. T1 2021) : Hauts-de-France (+233%). Bretagne (+200%). Centre-Val-de-Loire (+200%).
 
Partager