Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLes 25-34 ans n’ont pas encore complètement construit leur lien à l’automobile, selon une étude de M6 Publicité

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

8/10/2014

Les 25-34 ans n’ont pas encore complètement construit leur lien à l’automobile, selon une étude de M6 Publicité

M6 Publicité poursuit son exploration de la cible des 25-34 ans ou «nouveaux adultes» (voir archive) en étudiant leur relation avec l’automobile.
Trois types de consommateurs sont identifiés. Les «auto-addicts», véritables passionnés qui valorisent tous les plaisirs procurés par l’automobile, représentent 18% des 25-34 ans vs 21% des Français. A l’opposé, les «auto-distants» retirent peu de plaisir de l’automobile et n’y voient que des contraintes : ils concentrent 16% des 25-34 ans vs 20% des Français. C’est dans la catégorie intermédiaire que la cible des nouveaux adultes est surreprésentée (66% vs 59% des Français) : les auto-intéressés qui cherchent l’équilibre entre plaisir et contrainte. Pour cette population, l’attachement à l’automobile comme le détachement est encore possible.
La relation entre les nouveaux adultes et l’automobile se construit entre un besoin qui reste fondamental, un plaisir réinventé et des contraintes qui se renforcent.
L’étude a été réalisée en deux temps : une exploration qualitative a été menée par l’institut Iconics en début d’année et une enquête quantitative a été effectuée sur le panel propriétaire de KR Media avec 1 000 Français de 18-65 ans interrogés en juin dernier.

Partager