Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe Trust Barometer Edelman met en évidence la fracture entre 2 types de population pour la confiance envers les institutions en France

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

3/02/2020

Le Trust Barometer Edelman met en évidence la fracture entre 2 types de population pour la confiance envers les institutions en France

La 20ème édition du Trust Barometer Edelman révèle que la confiance des Français dans les quatre institutions étudiées se maintient à un faible niveau. En tête de classement, figurent les ONG et les entreprises qui se maintiennent à 50%. Viennent ensuite les médias (37% contre 36 % en 2019) et le gouvernement qui reste l’institution suscitant le plus de défiance (35%).
Le Trust Barometer Edelman souligne l’émergence d’une division croissante au sein même de la population française. En effet, c’est une vision bien différente qui sépare les Français : celle d’un «Informed Public» et celle d’une «Mass Population».
21 points d’écart entre ces deux franges de la population qui en font une vraie spécificité française. Cet écart de confiance entre les deux publics est l’un des plus élevés parmi tous les marchés interrogés.
Les mutations technologiques sont jugées comme trop rapides pour 55% des Français et incontrôlables, notamment par un gouvernement qui ne les comprend pas (comme le jugent 61% des Français) ces dernières sont une menace complémentaire pour l’emploi (automatisation, absence de formations adéquates) et contribuent à renforcer un sentiment d’incertitude déjà très fort. Une tendance qui aboutit à une chute de 10 points (la plus importante dans le monde) du niveau de confiance accordé à ce secteur par les Français.
52% des Français sont d’accord pour dire que les médias qu’ils utilisent sont «contaminés par des informations non fiables» quand 69% ont «peur que de fausses informations soient utilisées comme une arme» (un chiffre en hausse de 9 points entre 2018 et 2020).
 
Partager