Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe SRI mesure la concentration et la diversité des sources d’achats programmatiques

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

1/07/2020

Le SRI mesure la concentration et la diversité des sources d’achats programmatiques

Pour la 6ème année, le SRI (Syndicat des régies Internet) publie les Top 30 des revenus programmatiques annuels des régies membres du SRI, en display hors instream et en Vidéo instream. Pour l’année 2019, l’agrégat «unknown» (regroupant des outils type Mediamath) domine le classement Display devant Google, Criteo et Tradelab. En 2018, Google devançait Criteo et le groupement «unknown».
Pour la vidéo instream, Publicis devance Dentsu Aegis Network (DAN), Havas et WPP. L’année précédente, DAN devançait Publicis et Havas.
«Ces classements sont particulièrement complexes à publier car ils agrègent des milliers de lignes issues de nos régies et de leurs SSP. Même s’ils donnent une vision partielle de l’achat programmatique en France, en se limitant au périmètre SRI, ils sont la source de précieux enseignements : les acteurs du programmatique restent nombreux, variés mais pas toujours identifiés par les vendeurs. Sur ce point, il y a un véritable enjeu pour clarifier notre écosystème et assurer une bonne traçabilité des investissements. Outre l’initiative Trust.Id, il y a encore beaucoup à faire pour réconcilier ces données c’est pourquoi, avec l’IAB France, nous souhaitons lancer en septembre un groupe de travail commun» commente Hélène Chartier, Directrice générale du SRI.
 
Partager