Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe SRI, l’Udecam et 14 autres entités rejoignent le bloc anti-projet européen ePrivacy

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

9/06/2017

Le SRI, l’Udecam et 14 autres entités rejoignent le bloc anti-projet européen ePrivacy

Après les 33 éditeurs de groupe de presse européens dont le SPQN en France (voir archive), c’est au tour du SRI, de l’Udecam et de 14 autres entités françaises du marché des médias et de la publicité de faire part de leurs «préoccupations» au sujet de la proposition de Règlement ePrivacy de la Commission européenne.
L’AACC, l’ARPP, la Fevad, la FNPS, le Geste, l’IAB France, la MMAF, le SEPM, le SNPTV, le SPIIL, le SPQN, le SRI, TF1, l’UDA, l’Udecam, l’UFMD et l’UPR ont voulu «attirer l’attention des pouvoirs publics sur les conséquences du projet», qui prévoit notamment que le recueil du consentement des internautes pour l’utilisation de leurs données de navigation («cookies») soit transféré en amont vers les premières connexions à Internet, soit très souvent vers de grandes plateformes internationales.
Selon le groupement, il s’agit d’une «approche contraire à celle édictée par le Règlement général sur la protection des données (RGPD) et inadaptée aux nouveaux usages en matière d’internet». En outre, les organisations estiment que ce projet comporterait «un risque important pour la compétitivité des entreprises européennes sans contrepartie pour la protection des données».

Partager