Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe sponsoring, première source de revenus et de croissance sur le marché français du sport à horizon 2015 selon PwC

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

5/04/2012

Le sponsoring, première source de revenus et de croissance sur le marché français du sport à horizon 2015 selon PwC

Avec 5,5 milliards de dollars en 2015, le marché français est le troisième de la zone Europe/Moyen-Orient/Afrique. Avec l’Allemagne et le Royaume-Uni, ils représenteront, à eux trois, plus de la moitié des revenus de la zone en 2015.
Selon PwC, le marché français du sport progressera de 3,7% en moyenne par an d’ici 2015 et l’ensemble des sources de revenus (sponsoring, billetterie, droits médias et merchandising) connaîtront une croissance sur la période. Cette croissance est toutefois très variable entre les années paires (croissance supérieure à 12% en 2012 et 2014) et les années impaires (décroissance entre -2 et -3% en 2013 et 2015).
Si la billetterie reste la première source de revenus au niveau mondial, représentant 33% du chiffre d’affaires, devant le sponsoring (29% des revenus mondiaux), le sponsoring est, lui, la principale source de revenus du marché en France. Celle-ci devrait progresser de 5,2% par an en moyenne d’ici 2015, selon les prévisions de PwC.

NL480-image-pwc

D’un point de vue général, le marché mondial du sport croît plus rapidement que l’économie mondiale, mais de manière cyclique en fonction des grands événements, pour atteindre 145 milliards de dollars en 2015.
PwC prévoit, en effet, que le marché mondial progressera de 3,7% par an en moyenne entre 2011 et 2015 et même de 4,7% si l’on intègre les grandes manifestations sportives des années paires, comme les JO de Londres en 2012, ceux de Sotchi en 2014 ou bien encore la Coupe du monde de football au Brésil.
Si l’Amérique du Nord reste actuellement le plus grand marché au niveau mondial, c’est l’Amérique Latine – Brésil en tête – qui connaîtra la plus forte croissance annuelle moyenne avec +4,9%, devant l’Amérique du Nord (+4%), suivie de près par l’Asie Pacifique (+3,9%) et la zone Europe/Moyen-Orient/Afrique (+2,9%).

Partager