Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe secteur Luxe et Premium dynamise toujours la valeur des marques françaises dans le classement établi par Brand Finance

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

3/04/2020

Le secteur Luxe et Premium dynamise toujours la valeur des marques françaises dans le classement établi par Brand Finance

La marque Total conserve son titre de marque française la plus valorisée conquis en 2019 dans le rapport annuel sur les marques françaises les plus fortes et les plus valorisées de Brand Finance. Orange conserve sa 2ème place tandis que Louis Vuitton accède à la 3ème place en gagnant 3 rangs par rapport à 2019.
Les marques Luxe & Premium continuent de dominer le Top 10 des marques françaises les plus valorisées, en contribuant à environ 16% du classement France 100 en 2020, contre 12% en 2019. Givenchy enregistre la plus forte croissance de valeur de marque (+83%) suivi par Mercure (+64%) et Van Cleef & Arpels (+50%). Autre illustration de progression du secteur Luxe et Premium : Hermès accède au top 10 (9ème) et Chanel gagne 2 places par rapport à 2019 en devenant 7ème.
Les marques industrielles signent par ailleurs des fortes croissances.
Globalement, l'ensemble des marques françaises du top100 progresse 2 fois moins qu'en 2019
Au classement des marques fortes, Elsève devient la marque la plus forte, devant la marque L'Oréal. Louis Vuitton devient 3ème (11ème en 2019).
 
 
Le classement a été établi avant la pandémie Covid-19. Brand Finance a estimé l'impact potentiel sur la valeur des marques pour chaque secteur d'activité en les classant en 3 catégories - impact faible, modéré ou fort - en fonction de la gravité de la perte de valeur observée pour les entreprises. Les pertes mondiales sur la valeur des entreprises s’élèvent à plus de 8 Trillions d’USD, représentant jusqu’à plus de 30% de pertes pour certains secteurs.
Les secteurs les plus touchés seront les compagnies aériennes, le tourisme, l'aérospatiale et la défense.
 
Au sein de l’univers Luxe & Premium, l’impact sera plus limité sur certains secteurs (Cosmétiques, Vins & Spiritueux) que sur d'autres (Habillement, Hôtellerie).
 

 

Partager