Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe Projet de Loi de Finances 2022 pour la culture affiche une baisse de -0,5% pour l’audiovisuel public, dont -14% pour France Télévisions

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

24/09/2021

Le Projet de Loi de Finances 2022 pour la culture affiche une baisse de -0,5% pour l’audiovisuel public, dont -14% pour France Télévisions

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, a présenté mercredi le projet de loi de finances de son ministère pour 2022. Ce projet sera soumis au vote du Parlement. Le budget 2022 est de 4,083 milliards d’euros (hors audiovisuel public), soit une progression de 273 M€, soit +7,5% par rapport à la loi de finances initiale pour 2021.
Présenté dans un contexte sanitaire encore fragile, ce budget pour 2022 a vocation à répondre à deux exigences : accompagner la reprise de l’activité des secteurs culturels et préparer l’avenir du modèle culturel français.
Concernant l’audiovisuel public, le budget 2022 est de 3,70 Mds€ (-0,5%) au terme des plans de transformations des sociétés. Dans le détail, 2,40 Mds€ iront à France Télévisions (-14,3%) ; 278M€ à Arte (-0,4%) ; et 588M€ à Radio France (-2,6%). France Médias Monde, l’INA et TV5 Monde ont une dotation stable par rapport à 2021.
Pour la presse, hors crédits relance et avant transferts, le budget du programme Presse et Médias sera de 288 M€, en progression de 1,1 M€ (+0,4%). Le projet de budget pour 2022 autorise la consolidation de l’avenir de la presse avec la poursuite de la mise en œuvre du «plan de filière presse» de 483 M€ sur 2020-2022 annoncé en août 2020 (voir archive). Ce plan comprend des mesures d’urgences à hauteur de 106 M€ et des mesures de relance de 377M€.
Par ailleurs, le projet de budget pour 2022 autorise aussi la mise en œuvre de la réforme du transport de la presse, annoncée dans le cadre du «plan de filière presse» et ayant fait l’objet d’une large concertation avec les acteurs dans le cadre de la mission Giannesini (voir archive). Elle entrera en vigueur le 1er janvier 2022, sous réserve de l’accord de la Commission européenne à qui cette réforme doit être notifiée.
Le budget du CNC progresse de +14,5% compte tenu des mesures de soutien du secteur cinéma.
Enfin, le projet de budget pour 2022 autorise le renforcement à nouveau cette année du Fonds de soutien à l’expression radiophonique - FSER (+1,1 M€, permettant d’atteindre 33,1 M€, soit +3,4%) et permet d’engager, le projet de «Maison du dessin de presse», avec une dotation de 2 M€ en PLF 2022.
 
Partager