Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoLe Planning Stratégique de l'Ifop identifie les nouvelles stratégies des marques pour capter les jeunes adultes

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

30/05/2011

Le Planning Stratégique de l'Ifop identifie les nouvelles stratégies des marques pour capter les jeunes adultes

Le Département Planning Stratégique de l’Ifop applique sa méthodologie IfopTrends à la cible des jeunes adultes, et propose un Cahier de Tendances des stratégies de marque sur cette cible. Son objectif : observer ce que font les marques en termes de stratégies innovantes pour dégager des tendances et best practices, pour celles qui souhaitent conquérir ou s’attacher de façon plus pertinente cette cible.
Selon Martine Ghnassia, Directrice du Planning Stratégique et de la Communication de l'Ifop, «cette génération est à la frontière de l’adolescence et du monde adulte, elle veut à la fois avoir tous les outils lui permettant d’entrer dans le monde exigeant et compétitif du monde adulte, mais aussi tous les codes d’appartenance au monde ado».
Elle identifie deux tendances indispensables à intégrer pour les marques :
- celle des gestes sociaux avec, notamment, des innovations pack s’appuyant sur les gestuelles spécifiques de cette cible, comme par exemple l’utilisation de packs nomades inspirés des cups de take away de Starbucks,
- la tendance au «personal branding» avec la mise en place par certaines marques de plateforme de services permettant aux jeunes de construire leur réputation pour partir gagnant dans le monde adulte ou dans son univers (exemple de Windows 7 qui a organisé le casting de l’étudiant le plus cool, et qui donnerait au gagnant le moyen d’organiser la soirée du siècle dans son université).
Le cahier révèle aussi les dernières formes de créativité dans l’utilisation du virtuel et nourrit les annonceurs de best practices leur enseignant comment évoluer à l’intérieur de ces nouveaux outils.
Martine Ghnassia ajoute : «Ce sont des marques qui ont osé de nouveaux défis que nous avons certainement le plus à apprendre. Je pense notamment à trois exemples : Estée Lauder qui réussit à devenir une marque jeune, avec notamment une opération de personal branding permettant à chacune des jeunes femmes de magnifier son profil Facebook, ou Ricard qui a su donner une nouvelle naissance à son produit mythique en jouant sur les codes du vintage, ou encore la banque Dexia qui a créé une agence dédiée aux jeunes et qui, pour être sûre de trouver les bons codes, a co-créé le projet avec une équipe de jeunes».

Partager